30 janvier 2009

Vol. 18 - 2009 No. 04 (28 janvier)


International

L’IPYS SOLLICITE DES CANDIDATURES POUR LE MEILLEUR REPORTAGE SUR LA CORRUPTION EN AMÉRIQUE LATINE

L'Institut pour la presse et la société (IPYS) et Transparency International sollicitent des candidatures en vue de l'attribution de leur septième Prix du meilleur reportage d'enquête sur la corruption en Amérique latine et dans les Caraïbes. La date limite des candidatures est le 31 mars 2009.

International

SOMBRE AVENIR POUR LA LIBERTÉ DE LA PRESSE EN ASIE DU SUD-EST, DIT LA SEAPA

Journalistes d'Asie du Sud-Est, prenez garde : les deux prochaines années dans la région, où se dérouleront des élections nationales dans de nombreux pays, seront porteuses « de temps et de situations pleins de dangers à travers lesquels ils devront naviguer », indique un nouveau rapport de l'Alliance de la presse de l'Asie du Sud-Est (Southeast Asian Press Alliance, SEAPA).

Mexique

LA VILLE DE CIUDAD JUÁREZ, INFESTÉE PAR LA DROGUE, EST LE PIRE ENDROIT DU MEXIQUE POUR LES JOURNALISTES, DIT UNE MISSION

En novembre dernier, José Armando Rodríguez, reporter judiciaire chevroné, a été abattu chez lui à Ciudad Juárez, à la frontière du Texas. Son assassinat a suscité la mise sur pied d'une mission d'enquête du Centre pour le journalisme et l'éthique publique (CEPET) et de Reporters sans frontières (RSF), qui a constaté que les journalistes dans la région faisaient face à un terrible dilemme : « s'autocensurer, partir en exil ou courir le risque d'une mort presque certaine dans l'impunité la plus totale ».

Sri Lanka

UNE MISSION INTERNATIONALE DÉNONCE LA « CULTURE D’IMPUNITÉ ET D’INDIFFÉRENCE » QUI SÉVIT AU SRI LANKA

Un rédacteur de renom est assassiné, une chaîne de télévision populaire est la cible d'une descente et accusée par les médias d'État d'offrir une couverture « non patriotique » de la guerre, un autre rédacteur et sa femme sont victimes de tentatives de meurtre, d'autres journalistes encore sont contraints de fuir le pays ou de fermer leurs sites web. Tout cela en un mois seulement au Sri Lanka, où la situation de la liberté de la presse continue de se détériorer - et encore plus du fait de l'inaction du gouvernement, apprend-on dans un nouveau rapport rédigé par une mission internationale de la liberté de retour du Sri Lanka.

États-Unis

OBAMA S’ENGAGE À FAIRE PREUVE D’OUVERTURE ET DE TRANSPARENCE

Les groupes ARTICLE 19 et Privacy International (PI), membres de l'IFEX, saluent les nouvelles politiques du président des États-Unis Barack Obama, qui améliorent l'accès du public à l'information gouvernementale, annoncées dès le premier jour de son entrée en fonction.

Cameroun

UN AUTRE JOURNALISTE DERRIÈRE LES BARREAUX POUR DIFFAMATION PÉNALE

Le rédacteur en chef d'un journal camerounais a été condamné à la prison pour avoir « répandu de fausses nouvelles » au sujet du président Paul Biya, selon ce que rapportent Reporters sans frontières (RSF), le Comité pour la protection des journalistes (CPJ) et d'autres groupes membres de l'IFEX. Depuis septembre 2007, il est le quatrième rédacteur d'un journal à être incarcéré au Cameroun à cause de son travail, ce qui fait de ce pays le deuxième geôlier de journalistes en Afrique, dit le CPJ.

Palestine

ISRAËL LÈVE L’INTERDIT D’ENTRÉE DES JOURNALISTES ÉTRANGERS DANS GAZA

Les membres de l'IFEX rapportent que les journalistes étrangers sont maintenant autorisés à entrer dans la Bande de Gaza ravagée par la guerre, mais uniquement après le cessez-le-feu unilatéral décrété par Israël.

Colombie

LES MEMBRES DE L’IFEX CÉLÈBRENT UNE VICTOIRE HISTORIQUE CONTRE L’IMPUNITÉ

La Fondation pour la liberté de la presse (FLIP), la Société interaméricaine de la presse (SIP) et le Comité pour la protection des journalistes (CPJ) qualifient de grande victoire contre l'impunité en Colombie la condamnation d'un ancien maire à 28 ans de prison pour avoir ordonné en 2003 le meurtre d'un journaliste qui avait dénoncé la corruption de son administration. C'est la première fois depuis 1992 qu'une tête dirigeante ayant ourdi l'assassinat d'un journaliste en Colombie est reconnue coupable et emprisonnée, dit le CPJ.