RÉGIONS:

26 mai 2010

Communiqué de l'IFEX, Vol 19, No 21


Disponible également en: English, Español, عربي

Des activistes agissent contre la loi d'urgence

Les Égyptiens protestent contre la loi d’urgence La reconduction récente pour deux ans, par le gouvernement égyptien, de la loi d'urgence - en vigueur depuis des décennies - a poussé à la création d'un « comité national pour un avenir sans loi d'urgence », selon ce que rapporte l'Organisation égyptienne de défense des droits de la personne (Egyptian Organization for Human Rights, EOHR). D'après Human Rights Watch et le Réseau arabe d'information sur les droits de la personne (Arabic Network for Human Rights Information, ANHRI), le Président Hosni Moubarak, lors de sa campagne électorale de 2005, avait promis de remplacer la loi d'urgence par une nouvelle législation pour lutter contre le terrorisme. Depuis, cependant, son gouvernement a renouvelé trois fois la loi d'urgence, la dernière fois ce mois-ci. La loi antiterroriste n'est pas même rédigée.
| Yémen

La grâce présidentielle n'est pas absolue; des journalistes risquent toujours la prison

La prétendue grâce accordée par le Président du Yémen aux journalistes reconnus coupables ou qui subissent un procès pour délits de presse déconcerte la communauté des défenseurs de la libre expression, tandis que journalistes et médias continuent de se voir infliger des peines, selon ce que rapportent le Comité pour la protection des journalistes (CPJ) et Reporters sans frontières (RSF).

Le gouvernement doit adopter une loi sur la liberté d'accès à l'information, mettre fin à l'impunité, disent les membres de l'IFEX

Pendant les neuf ans de la présidence de Gloria Macapagal Arroyo, 74 journalistes ont été tués, dit le CMFR Avant que ne se retire la Présidente des Philippines, dans quelques semaines à peine, l'Alliance de la presse de l'Asie du Sud-Est (Southeast Asian Press Alliance, SEAPA), de même que 30 autres groupes membres de l'IFEX, exige un dernier geste « crucial » : la promulgation de la Loi sur la liberté d'accès à l'information. Par ailleurs, six mois après le massacre de Maguindanao, le Centre pour la liberté et la responsabilité des médias (Center for Media Freedom and Responsibility, CMFR) de Manille en appelle au Président-élu pour qu'il s'attaque à la question, qui ne date pas d'hier, de l'impunité.

Les images de Mahomet provoquent la censure

Les caricatures du prophète Mahomet sur Facebook ont suscité l'outrage et la censure au Pakistan la semaine dernière. Les autorités ont déclenché une répression à grande échelle de l'Internet, bloquant jusqu'à 1 000 sites, dont Facebook, YouTube et Flickr, selon ce que rapportent la Fondation de la presse du Pakistan (Pakistan Press Foundation, PPF), ARTICLE 19 et Reporters sans frontières (RSF).

Refusez le don du président, disent à l'UNESCO les groupes de défense de la liberté de la presse

Trente groupes membres de l'IFEX se sont joints au Comité pour la protection des journalistes (CPJ) la semaine dernière afin de lancer un appel à l'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO) pour qu'elle refuse le don de 3 millions de dollars américains que lui a fait le Président de la Guinée équatoriale, Teodoro Obiang - l'un des pires violateurs de la liberté de la presse en Afrique - afin de créer un prix international des sciences biologiques.
| Russie

Encore des travailleurs des médias qui sont tués au Daghestan

Le directeur d'une station de télévision locale du Daghestan, qui se rendait réparer de l'équipement de télévision, a été abattu le 13 mai, selon ce que rapporte la Fondation pour la défense de la glasnost (Glasnost Defence Foundation, GDF). Le directeur de TBS, Sayid Ibragimov, a été pris dans une embuscade par des hommes armés pendant qu'il se déplaçait avec une équipe de réparateurs qui se rendaient remettre en marche un émetteur de télévision endommagé la veille par des militants. La voiture d'Ibragimov et une jeep de la police qui l'accompagnait ont été attaquées près du village d'Ayazi. Des hommes armés ont fait exploser une bombe devant les véhicules, puis ont ouvert le feu sur elles, tuant cinq hommes et en blessant quatre autres.

Les autorités ne tiennent aucun compte de l'appel d'un communicateur à la violence contre les journalistes

Un populaire communicateur macédonien a fait des vagues à travers tout le pays lorsqu'il a produit une liste de journalistes, qu'il a accusés d'être des traîtres et dont il a réclamé la « liquidation », rapporte la Fédération européenne des journalistes (FEJ), le groupe européen de la Fédération internationale des journalistes (FIJ). Qui pis est, les autorités macédoniennes ont négligé d'intervenir, dit la FEJ.

Un important suspect dans une affaire de meurtre d'un journaliste est condamné à 25 ans de prison

Un ancien officier de la police, qui était le principal suspect en rapport avec le meurtre en 2009 du journaliste vénézuélien Orel Sambrano, a été condamné la semaine dernière à 25 ans de prison, selon ce que rapportent l'Instituto Prensa y Sociedad (IPYS), le Comité pour la protection des journalistes (CPJ) et Reporters sans frontières (RSF). D'après les membres de l'IFEX, le 18 mai, Rafael Segundo Pérez, ancien sergent de la police de Carabobo, s'est vu infliger 25 ans pour conspiration. Il est le premier à être reconnu coupable du meurtre de Sambrano.

Partagez l'annonce d'Amnistie que le « Financial Times » ne fera pas paraître

Le journal « Financial Times » (FT) a décidé à la dernière minute ce mois-ci de retirer une publicité d'Amnistie Internationale qui ciblait le géant pétrolier Shell. Amnistie vous demande de partager l'annonce que le FT refuse de publier et de vous assurer que le plus de gens possible la voient.


Replacer dans leur contexte les questions de libre expression.

Inscrivez-vous et recevez IFEX En Contexte.

Dernier Tweet :

[4 de 4] De cara al futuro: IFEX armó guías de recursos especiales de @UN diseñadas para luchar contra la impunidad: http://t.co/4VsbhI4y1r