Alertes - 2004




30 septembre 2004 |

Menace sur les cybercafés

(RSF/IFEX) - Le gouverneur de l'Etat du Karnataka (sud de l'Inde) est sur le point d'approuver une nouvelle réglementation s'appliquant aux cybercafés. Les propriétaires de ces établissements devront désormais tenir à la disposition de la police des registres où figurent l'identité et les coordonnées de l'ensemble de leurs clients. Ce type de disposition est également à l'étude dans l'Etat du Maharashtra (dont dépend Mumbai, ex-Bombay).
29 septembre 2004 |

Nouvelle arrestation d'un journaliste réformateur

(RSF/IFEX) - Rozbeh Mir Ebrahimi, ancien chef de la rubrique politique du quotidien réformateur "Etemad" ("Confiance" en persan) a été arrêté à son domicile, le 27 septembre 2004, à Téhéran. Il a travaillé pour plusieurs titres réformateurs aujourd'hui suspendus, notamment le quotidien "Jomhouriyat", interdit de publication par la justice le 18 juillet.
28 septembre 2004 |

La liberté d'expression mise à mal alors que le dialogue Chine - UE se poursuit

(RSF/IFEX) - RSF dénonce une nouvelle vague de répression menée par les autorités chinoises à l'encontre de différents sites et publications connus pour une relative liberté de ton.
28 septembre 2004 |

Le correspondant du quotidien "L'Inter" à Bouaké a disparu depuis un mois

(RSF/IFEX) - RSF exprime sa très vive inquiétude, un mois après la disparition du correspondant du quotidien "L'Inter" à Bouaké, la grande ville du centre de la Côte d'Ivoire et fief des Forces nouvelles (FN). Avant de disparaître, Amadou Dagnogo avait fait l'objet de menaces publiques proférées à son encontre par des responsables du mouvement politico-militaire qui contrôle le nord du pays.
28 septembre 2004 |

Un commando armé saccage deux hebdomadaires indépendants

(RSF/IFEX) - Un groupe d'hommes armés et masqués a mis à sac les rédactions de deux hebdomadaires alternatifs, le "Weekly Citizen" et "The Independent", le 24 septembre 2004 à Nairobi. Certains journalistes ont été menacés avec des armes à feu et du matériel a été confisqué.
27 septembre 2004 |

La FIJ demande aux journalistes de remettre en question le contrôle politique des médias

(FIJ/IFEX) - Ci-dessous, un communiqué de presse de la FIJ :
27 septembre 2004 |

"Le Journal Hebdomadaire" menacé d'asphyxie économique

(RSF/IFEX) - "Le Journal Hebdomadaire", l'une des principales publications indépendantes du royaume, est menacé d'asphyxie économique par une décision judiciaire et fait l'objet d'une "campagne" visant à le discréditer, d'après son directeur général, Ali Amar, joint par RSF.
27 septembre 2004 |

Un photographe blessé par les forces de l'ordre

(RSF/IFEX) - Georges Bartoli, photographe pigiste pour l'agence de presse Reuters, a été blessé aux jambes par des éclats de grenade, le 25 septembre 2004, alors qu'il couvrait une manifestation de militants anti-OGM dans la Vienne.
24 septembre 2004 |

RSF demande des explications sur la discrimination exercée par la préfecture à l'égard d'un journaliste

(RSF/IFEX) - RSF s'est inquiétée du refus de la préfecture de Cayenne de permettre au journaliste Frédéric Farine de suivre la visite du ministre de l'Outre-mer, Brigitte Girardin, en déplacement en Guyane Française.
24 septembre 2004 |

Le journaliste en ligne Babak Ghafori Azar libéré

(RSF/IFEX) - Babak Ghafori Azar, arrêté le 7 septembre 2004 pour sa collaboration présumée au journal en ligne Rouydad, a été libéré, le 21 septembre, après quatorze jours de détention. RSF rappelle que deux autres journalistes en ligne arrêtés au début du mois, Shahram Rafihzadeh et Hanif Mazroi, sont toujours en prison et appelle les internautes à se mobiliser.
24 septembre 2004 |

Le Sud-Waziristan toujours interdit aux journalistes

(RSF/IFEX) - Le 21 septembre 2004, sept journalistes pakistanais ont été interdits d'accès au Sud-Waziristan (zone frontalière avec l'Afghanistan) et ce en dépit de l'engagement contraire pris par le gouvernement, cinq jours auparavant.
24 septembre 2004 |

Un journaliste sauvagement agressé

(RSF/IFEX) - Azaharul Islam Montu, correspondant à Ashasuni upazila (district de Satkhira, sud-ouest du pays) du quotidien "Grammer Kagoj", a été agressé le 19 septembre 2004 et sérieusement blessé. Tout laisse à penser que, malgré la gravité de l'agression, les auteurs resteront une nouvelle fois impunis, grâce à la protection de notables locaux.
23 septembre 2004 |

Une milice aux ordres d'une cour islamique et d'un homme d'affaires attaque une radio de Mogadiscio

(RSF/IFEX) - Un litige entre deux hommes d'affaires a dégénéré en opération de représailles d'un groupe de miliciens contre une radio locale de Mogadiscio, le 22 septembre 2004, entraînant l'arrestation d'un journaliste et l'agression d'un employé.
21 septembre 2004 |

RSF réitère son appel pour la libération de deux journalistes français et leur guide suite à l'annonce d'un éventuel "verdict"

(RSF/IFEX) - "Georges Malbrunot, Christian Chesnot et Mohammed al-Joundi sont détenus depuis un mois : chaque jour qui passe rend l'attente plus insupportable pour les familles et pour tous ceux qui les soutiennent, a déclaré RSF. Nous renouvelons notre appel solennel à la libération sans conditions de nos trois confrères et demandons à chacun de rester mobilisé. Le seul tort de Georges Malbrunot et Christian Chesnot est d'avoir cherché à faire courageusement et librement leur métier en allant collecter des informations sur le terrain".
17 septembre 2004 |

Deux cyberdissidents condamnés à de lourdes peines de prison, un troisième libéré

(RSF/IFEX) - Deux cyberdissidents, Kong Youping et Ning Xianhua, ont été condamnés, le 16 septembre 2004, à respectivement 15 et 12 ans de prison par le tribunal de Shenyang (province du Liaoning, nord-est du pays). Ils étaient accusés de "subversion du pouvoir de l'Etat" pour avoir posté sur Internet des articles en faveur du Parti démocratique chinois (PDC). Le cyberdissident Xu Guang, également membre du PDC, a été libéré deux jours auparavant au terme d'une peine de cinq années d'emprisonnement.
16 septembre 2004 |

Le cyberdissident Pham Hong Son dans un état de santé critique

(RSF/IFEX) - Selon son épouse, Pham Hong Son souffre d'une hernie inguinale. Cette tumeur de la région de l'aine pourrait s'avérer mortelle en l'absence d'une intervention chirurgicale. Or, le cyberdissident ne reçoit aucun traitement et a en outre été transféré, en septembre 2004, dans un centre de détention éloigné de Hanoï, où réside sa famille.
16 septembre 2004 |

Après dix ans de détention, RSF demande la libération du journaliste Dominique Makeli

(RSF/IFEX) - Dominique Makeli, de Radio Rwanda, est emprisonné depuis le 18 septembre 1994. Transféré à plusieurs reprises et n'ayant jamais comparu devant un tribunal, le journaliste est aujourd'hui détenu à la prison centrale de Kigali (PCK).
16 septembre 2004 |

Un rapport special du CPJ : la liberte de la presse ébranlée

(CPJ/IFEX) - Ci-dessous, un communiqué de presse du CPJ, daté du 14 septembre 2004 :
15 septembre 2004 |

Un bimensuel privé fermé par la censure militaire

(RSF/IFEX) - Le bimensuel "Khit-Sann" a été interdit par le Bureau de la censure. La rédaction avait été avertie que sa ligne éditoriale était jugée trop "pro-américaine" par la junte militaire.
15 septembre 2004 |

Le directeur de publication du quotidien "Le Potentiel" libéré sous caution

(JED/IFEX) - Freddy Monsa Iyaka Duku, directeur de publication du quotidien "Le Potentiel" paraissant à Kinshasa, interpellé le 13 septembre 2004 en début d'après-midi et placé sous mandat d'arrêt provisoire par le parquet du Tribunal de Grande Instance de Kinshasa/Gombe pour "imputations dommageables" à l'endroit du vice-président congolais Arthur Z'Ahidi Ngoma, a été libéré, le 14 septembre en fin après-midi, après qu'il ait payé une caution pour une liberté provisoire.


1  2  3  4  5  6  7 

Replacer dans leur contexte les questions de libre expression.

Inscrivez-vous et recevez IFEX En Contexte.

Agissez !

Surveillez et partagez la bande annonce de la campagne de 2014 pour faire mettre fin à l'impunité !

  • La bataille pour la liberté : des manifestants s’enfuient du gaz lacrymogène lancé par des policiers au Bahreïn
  • Joignez-vous au mouvement mondial #EndImpunity et partagez la vidéo avec vos amis