Pour une connexion sécurisée, cliquez ici. Si vous vous demandez toujours pourquoi le protocole HTTPS est si important, cliquez ici.

RÉGIONS:

UN JOURNALISTE EST ASSASSINÉ

Les autorités arméniennes ont ouvert une enquête sur la mort du journaliste Tigran Nagdalian, abattu le 28 décembre au domicile de ses parents à Yerevan, rapportent le Comité pour la protection des journalistes (CPJ), Reporters sans frontières (RSF) et l’Association mondiale des journaux (AMJ).

Au moment d’aller sous presse, on ne savait pas avec certitude si Nagdalian avait été assassiné en raison de son travail. Le CPJ fait remarquer que, d’après les experts locaux des médias, il pourrait avoir été visé en raison de ses intérêts commerciaux.

Nagdalian dirigeait également l’entreprise de radiodiffusion de l’État, la Télévision publique d’Arménie (TPA). Il était un fervent partisan et ami personnel du président de l’Arménie, Robert Kocharian. Avant d’entrer à la TPA en 1998, ajoute RSF, Nagdalian avait travaillé, de 1995 à 1997, pour « Radio Free Europe », la radio subventionnée par le gouvernement des États Unis.

Consulter les sites suivants :

- CPJ : www.cpj.org">http://www.cpj.org/news/2002/Armenia30dec02na.html">www.cpj.org

- RSF : www.rsf.org">http://www.rsf.org/article.php3?id_article=4633">www.rsf.org

- AMJ : www.wan-press.info">http://www.wan-press.info">www.wan-press.info

- Cercle des journalistes de Yerevan : www.ypc.am


Dernier Tweet :

Demain : première Journée internationale de la fin de l’impunité ! Joignez-vous à la campagne pour #EndImpunty http://t.co/HROvAbbcoy