Pour une connexion sécurisée, cliquez ici. Si vous vous demandez toujours pourquoi le protocole HTTPS est si important, cliquez ici.

RÉGIONS:

L'ASSEMBLÉE ANNUELLE DU MISA S'ATTAQUE À LA PAUVRETÉ ET AU SIDA

Le rôle que jouent les médias pour réduire la pauvreté et répondre à la crise du sida en Afrique australe sera au centre des discussions du congrès de cette année de l'Institut des médias d'Afrique australe (MISA).

La rencontre aura lieu à Dar es Salaam, en Tanzanie, du 10 au 12 septembre, et rassemblera d'éminents universitaires spécialistes des médias, des journalistes, des dirigeants d'entreprises de médias et des militants du développement afin de concevoir des stratégies pour engager les médias dans des initiatives de lutte contre le VIH/SIDA et de réduction de la pauvreté.

« Grâce à cette conférence, les médias vont chercher à trouver un rôle pour faire progresser les objectifs de développement en stimulant la participation du public pour créer, mettre en ?uvre et à suivre des plans nationaux de réduction de la pauvreté », dit Luckson Chipare, directeur régional du MISA.

Le rôle des médias dans les stratégies de réduction de la pauvreté sera examiné dans le contexte du Nouveau Partenariat pour le développement de l'Afrique (NEPAD) et des initiatives du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) contre la pauvreté dans le cadre du millénaire.

La conférence se tient alors que sévit une importante pénurie alimentaire en Afrique australe, tandis que plus de 12 millions de personnes ont besoin de nourriture, dit le MISA. L'Afrique australe compte aussi le nombre le plus élevé de personnes vivant avec le VIH/SIDA, que l'on estime à 15 millions.

Chipare dit qu'il est prévu que les délégués à la conférence recommandent des stratégies et des actions pour réduire la pauvreté et combattre le VIH/SIDA. Le MISA élaborera ensuite ses propres stratégies et mécanismes pour appliquer les recommandations de la conférence.

Pour plus de renseignements, consulter : http://www.misa.org/

Dernier Tweet :

Demandez à @Facebook @Twitter @YouTube ce qu'ils font à propos de la violence contre les femmes en ligne: http://t.co/kzyVN4v4qr