RÉGIONS:

UN JOURNALISTE MEURT APRÈS UN ATTENTAT CONTRE UNE STATION DE RADIO

Un journaliste pris dans une émeute dirigée contre une station de radio bolivienne est mort de ses blessures, d'après ce que rapportent la Fédération internationale des journalistes (FIJ), la Société interaméricaine de la presse (SIP) et d'autres groupes de défense de la liberté de la presse.

Carlos Quispe Quispe, journaliste à « Radio Municipal » à Pucarani, près de La Paz, a été battu et laissé sans connaissance le 27 mars lorsqu'un groupe de résidents qui s'opposent au maire s'en est pris à la station, rapporte la FIJ. Quispe a succombé à ses blessures deux jours plus tard.

D'après l'Institut pour la presse et la société (IPYS), le groupe a aussi mis le feu à l'équipement de la station et abattu la tour de transmission, expulsant du coup la station des ondes.

Le groupe, qui serait composé de membres des « comités de vigilance » du gouvernement municipal qui accusent de corruption le maire Alejandro Mamani, estime que la station est utilisée par le maire pour les diffamer, dit la FIJ. D'après le Comité pour la protection des journalistes (CPJ), des témoins ont identifié Quispe comme « la bouche de la radio ». Le CPJ rapporte que Quispe interviewait souvent Mamani à propos des projets du gouvernement.

Lors d'un autre incident, deux stations publiques de Sucre, la capitale constitutionnelle du pays, ont été visées le 25 mars par plus de 100 protestataires anti-gouvernementaux, selon ce que rapportent l'IPYS et Reporters sans frontières (RSF).

Un groupe d'étudiants d'université a fait irruption au quartier général de la Chaîne 7 « Televisión Boliviana » et de la station de radio « Red Patria Nueva » et a détruit l'équipement, forçant les deux médias à annuler leurs émissions. D'après RSF, les étudiants accusent les stations de faire campagne en faveur de la nouvelle Constitution et contre les revendications d'autonomie de la région.

RSF espère qu'une enquête sur les attaques contre Quispe et les stations « incitera les dirigeants politiques à tenir leur base militante pour éviter le chaos « persuadera les politiciens de contenir l'ardeur de leurs partisans afin d'éviter le chaos. Cette demande concerne en particulier certains secteurs de l'opposition, dont l'intransigeance prend des proportions dangereuses. »

Consulter les sites suivants :
- CPJ : http://tinyurl.com/486unp
- SIP : http://www.sipiapa.com/pressreleases/chronological.cfm
- FIJ : http://www.ifj.org/default.asp?Index=6021&Language=EN
- IPYS : http://www.ifex.org/en/content/view/full/92273/
- RSF, à propos de Quispe : http://tinyurl.com/4csgbp
- RSF, à propos des incidents de Sucre : http://tinyurl.com/47yput
(11 avril 2008)

Dernier Tweet :

حبس الصحفيين والمصورين استمرار لانتهاكات حرية الصحافة والإعلام في #مصر http://t.co/Rbh0rJLWkK | @afteegypt #Egyhungerstrike