RÉGIONS:

DES EMPLOYÉS DU RADIODIFFUSEUR PUBLIC SONT ATTAQUÉS

Reporters sans frontières (RSF) et la Fédération internationale des journalistes (FIJ), qui sont membres de l'IFEX, invitent le gouvernement du Burundi à faire enquête sur deux agressions distinctes survenues la semaine dernière, dont l'une a entraîné la mort d'une employée du service de radiodiffusion publique du pays et causé des blessures à un autre membre du personnel.

Cécile Ndikumana, agent des ventes à la Radio-Télévision Nationale du Burundi (RTNB), a été abattue le 12 mai par des inconnus à Bujumbura, la capitale, au moment où elle rentrait chez elle en compagnie de son mari. La mort de Ndikumana a été instantanée; son mari a été blessé, mais sa vie n'est pas en danger.

Le soir de ce même jour, le caméraman Hilaire Minani se trouvait en compagnie d'un voisin à Bujumbura lorsque deux hommes armés se sont rués sur eux pour exiger leur argent et leurs téléphones cellulaires. Minani a été blessé à la tête et son ami a été abattu.

La FIJ demande la tenue d'une enquête en profondeur sur ces deux attentats, ainsi que le relèvement des conditions de travail pour les journalistes de la RTNB et les travailleurs des médias. Les membres du syndicat font grève depuis le 28 avril pour protester contre l'incapacité à mettre en oeuvre l'entente collective ratifiée en décembre.

Une vague de violence déferle depuis quelques semaines au Burundi, soit depuis la reprise des affrontements entre l'armée et les rebelles des Forces nationales de libération (FNL), dernier mouvement armé actif au Burundi. Au moins 20 000 personnes ont dû fuir leurs foyers, dit l'IRIN, un service d'analyse et de nouvelles humanitaires des Nations Unies.

Consulter les sites suivants:
- RSF : http://www.rsf.org/article.php3?id_article=26966
- FIJ : http://tinyurl.com/5ha25h
- IRIN : http://tinyurl.com/3e9bc7
(20 mai 2008)

Dernier Tweet :

Shots fired at home of senior leader of #Pakistani journalists' union http://t.co/wu3Wmf9sDX | @IFJGlobal