RÉGIONS:

APRÈS UN TOLLÉ DE PROTESTATIONS, LA COUR SUPRÊME DOIT RESCINDER LES RESTRICTIONS IMPOSÉES À LA PRESSE

La Cour suprême du Chili a rescindé sa décision de restreindre l'accès des journalistes aux instances judiciaires et aux édifices gouvernementaux à la suite du tollé de protestations qu'elle a suscité dans la presse du pays, rapporte Reporters sans frontières (RSF), qui s'est joint à l'Institut pour la presse et la société (Instituto Prensa y Sociedad, IPYS) et à la Société interaméricaine de la presse (SIP) pour condamner cette politique.

Le 26 mars, la Cour suprême a statué sur une politique qui aurait eu pour effet de restreindre l'accès des médias aux tribunaux et qui exige de tous les reporters qui couvrent la scène judiciaire de présenter des références spéciales, tout cela dans le but de réguler leur travail. Les reporters auraient été tenus de « respecter la vie privée des magistrats, procureurs, greffiers, juges et secrétaires lorsqu'ils circulent aux abords des édifices judiciaires et des parcs de stationnement qui leur sont associés », et d'éviter d'« approcher des gens de palais sans leur consentement et de les déranger avec des flashs de caméras, de l'éclairage ou des enregistrements vidéos ». La Cour suprême a rendu sa décision par un vote de 15 à 2.

À la suite de la tempête de protestations qu'a soulevée cette décision dans la presse locale et internationale et chez les groupes de défense de la libre expression, la Cour a dû annoncer à peine quatre jours plus tard que sa décision « n'allait pas entrer en vigueur ».

RSF, l'IPYS et la SIP s'étaient joints aux journalistes locaux afin de condamner le décret initial qui violait à leurs yeux le droit des reporters à la liberté de parole et au droit du public de savoir. RSF a salué cette victoire, disant que le « bon sens avait fini par l'emporter ».

Consulter les sites suivants :
- RSF « La Cour suprême rescinde des restrictions controversées » : http://tinyurl.com/2kw6cc
- IPYS : http://www.ipys.org/alertas/atentado.php?id=1069
- SIP : www.sipiapa.org
(3 avril 2007)

Dernier Tweet :

Report of Mexican citizen journalist's murder appears via her own twitter account http://t.co/tuTkEPdwxr | @pressfreedom #Mexico