Pour une connexion sécurisée, cliquez ici. Si vous vous demandez toujours pourquoi le protocole HTTPS est si important, cliquez ici.

RÉGIONS:

LA LOI ANTITERRORISTE MENACE LA LIBERTÉ D?EXPRESSION

En Chine, la législation antiterroriste récemment modifiée contient des dispositions qui pourraient servir à réprimer encore davantage la liberté d’expression, prévient Amnistie Internationale, qui vient de publier un rapport intitulé “China’s Anti-Terrorism Legislation and Repression in the Xinjiang Uighur Autonomous Region” [La législation antiterroriste de la Chine dans la région autonome ouïgour du Xinjiang].

Ce rapport constate que de nouvelles dispositions du Code pénal chinois prévoient des peines minimales de cinq ans de prison pour toute personne qui “fabrique des nouvelles” ou diffuse de fausses nouvelles sur une “explosion ou une menace biologique ou radioactive”. Aucune peine maximale n’est prévue.

Selon Amnistie Internationale, les dispositions ne définissent pas avec précision ce que veulent dire “fabriquer des nouvelles” ou “diffuser” des informations, ce qui donne la possibilité de l’utiliser pour châtier ceux qui exercent paisiblement leur droit à la libre expression.

Le groupe s’inquiète que le gouvernement chinois se serve de cette loi pour intensifier sa répression des opposants d’ethnie ouïgour et des chefs religieux indépendants au Xinjiang en s’efforçant de les relier au “terrorisme international”. Au cours des six derniers mois, des milliers d’entre eux ont été accusés et condamnés aux termes de la loi pénale.

Pour lire le rapport, voir à http://web.amnesty.org.


Dernier Tweet :

Discotech hosted by @Info_Activism and @APC_News features Katitza from @EFF on circumvention is not a crime http://t.co/dXO65cPoUX