Pour une connexion sécurisée, cliquez ici. Si vous vous demandez toujours pourquoi le protocole HTTPS est si important, cliquez ici.

RÉGIONS:

Un an de détention provisoire pour le collaborateur du "New York Times", Zhao Yan

(RSF/IFEX) - Cela fait un an que Zhao Yan est détenu par la sécurité d'Etat. Arrêté le 17 septembre 2004, ce collaborateur chinois du quotidien nord-américain "New York Times" a été formellement placé en état d'arrestation le 20 octobre. Il a été inculpé de "divulgation de secrets d'Etat", crime passible de la peine de mort, puis de "fraude", permettant ainsi de le maintenir en détention provisoire pour sept mois supplémentaires.

RSF dénonce avec la plus grande fermeté la détention prolongée de Zhao. "Ce n'est malheureusement pas la première fois que les autorités chinoises traitent de la sorte un journaliste. Mais cet acharnement contre un collaborateur d'un média international démontre le sentiment d'impunité dont jouissent les services de sécurité chinois. Les accusations très lourdes portées contre Zhao Yan ont créé un climat de peur parmi les journalistes chinois collaborant à des médias étrangers", a affirmé RSF.

Zhao, qui n'a toujours pas été autorisé à voir sa famille, est accusé d'avoir révélé à la rédaction qui l'emploie la retraite politique de Jiang Zemin avant son annonce officielle. Le "New York Times" maintient que Zhao est étranger aux faits qui lui sont reprochés.

Détenu dans un cachot du centre de détention de la sécurité d'Etat à Pékin, le journaliste, âgé de 42 ans, a perdu dix kilos et serait très déprimé. Les autorités pénitentiaires lui auraient refusé certains traitements médicaux.

En juillet, son dossier a été renvoyé par le Bureau du procureur à la sécurité d'Etat pour un complément d'enquête. Selon certaines sources locales, l'enquête initiale avait été ordonnée par le président Hu Jintao, excédé par l'information diffusée par le "New York Times".

Le 17 septembre 2004, des agents de la sécurité d'Etat ont arrêté Zhao dans un restaurant de Shanghai après l'avoir localisé grâce à son téléphone portable. Ancien reporter du magazine "La Réforme en Chine", Zhao est connu pour ses reportages sur la situation des paysans en Chine populaire.

Trente autres journalistes sont actuellement détenus en Chine.

Dernier Tweet :

Do governments care about impunity? See what countries responded to the 2014 impunity campaign: http://t.co/Ezfspws9Q6