Pour une connexion sécurisée, cliquez ici. Si vous vous demandez toujours pourquoi le protocole HTTPS est si important, cliquez ici.

RÉGIONS:

LA PEUR S'EMPARE DES MÉDIAS À VALLE DEL CAUCA

Dans la province de Valle del Cauca, au sud-est de la Colombie, les journalistes sont intimidés et réduits au silence par des attaques et des menaces des trafiquants de drogue, des paramilitaires, des guérilleros et des politiciens locaux, indique un nouveau rapport de cinq groupes nationaux et internationaux de défense de la liberté de la presse qui se sont rendus dans la région en juillet 2005.

Cinq groupes membres de l'IFEX - la Fondation pour la liberté de la presse (Fundación para la libertad de prensa, FLIP), l'Institut pour la presse et la société (Instituto Prensa y Sociedad, IPYS), la Fédération internationale des journalistes (FIJ), Reporters sans frontières (RSF) et le Comité pour la protection des journalistes (CPJ) - étaient dans la province du 13 au 16 juillet, où ils ont rencontré des journalistes, des organisations communautaires et les autorités locales de Cali, Buenaventura, Tuluá, Cartago et Palmira.

Valle del Cauca est le siège de deux des plus puissants cartels de la drogue de Colombie, qui ont constitué des armées privées rivales ? les Machos et les Rastrojos. Deux groupes rebelles - les Forces armées révolutionnaires de Colombie (FARC) et l'Armée de libération nationale (ELN) - sont également présents et luttent pour s'assurer le contrôle de la région contre le groupe paramilitaire de droite des Autodéfenses unies de Colombie (AUC). Rien que dans la ville de Buenaventura, selon la police locale, une trentaine de personnes sont assassinées chaque mois.

Dans un tel environnement, les journalistes travaillent dans la peur. Au cours des deux dernières années, deux journalistes ont été assassinés et au moins quatre autres ont reçu des menaces après avoir publié des reportages sur la corruption et le trafic de drogue. De nombreux journalistes évitent absolument désormais de s'attaquer à ces sujets. « Nous rapportons ce que dit la police », dit un journaliste. « Si elle ne dit rien, nous ne disons rien. » Dans les médias, les trafiquants de drogue sont souvent décrits comme des « hommes d'affaires » ou des « propriétaires ». Par ailleurs, les FARC, l'ELN et les AUC menacent systématiquement les journalistes si les médias refusent de publier leurs déclarations ou de censurer des articles qui semblent favoriser leurs adversaires.

Les autorités locales minimisent la gravité de la situation, soutiennent les membres de l'IFEX. Alors que le chef de la police de Cali déclarait à la mission que « les journalistes jouissent de la protection maximale », les groupes membres de l'IFEX affirment que la protection est minimale et que les enquêtes sur les attentats ne vont jamais bien loin.

Lors de l'attentat le plus récent, le président de l'Association des journalistes de Valle del Cauca, Guillermo Cabrera Medina, a été trouvé mort, poignardé, le 4 septembre à Cali, selon ce qu'ont rapporté la FLIP et l'IPYS. La FLIP enquête pour savoir si Cabrera a été tué en raison de son travail de journaliste. Les premiers rapports indiquent qu'il n'avait pas été menacé.

Pour lire le rapport complet de la mission internationale de la liberté de la presse à Valle del Cauca, aller à : http://www.ifex.org/fr/content/view/full/69192/

Consulter les sites suivants :
- RSF :
http://www.rsf.org/article.php3?id_article=14927
- FLIP : http://www.flip.org.co
- IPYS : http://www.ipys.org
- FIJ : http://www.ifj.org/default.asp?Issue=LATAM&Language=EN
- CPJ : http://www.cpj.org/attacks04/americas04/colombia.html
- Human Rights Watch : http://www.hrw.org/doc?t=americas&c=colomb
- Dossier de CrisisWeb sur la Colombie : http://www.crisisgroup.org/home/index.cfm?id=3556&l=1
- Dossier de Reuters sur les raisons pour lesquelles 3 millions de Colombiens ont fui leur pays : http://www.alertnet.org/thefacts/reliefresources/112015044380.htm

Dernier Tweet :

IPI members call for review of #SouthAfrica bill, adopt other resolutions http://t.co/Y48k2foglg | @globalfreemedia #Ethiopia #Egypt #Iran