Pour une connexion sécurisée, cliquez ici. Si vous vous demandez toujours pourquoi le protocole HTTPS est si important, cliquez ici.

RÉGIONS:

Michel Legré mis en examen pour "enlèvement et séquestration" par la justice française

(RSF/IFEX) - Ci-dessous, un communiqué de presse de RSF daté du 21 octobre 2004 :

Michel Legré mis en examen pour "enlèvement et séquestration" par la justice française

Michel Legré va être mis en examen, le 21 octobre 2004, pour "enlèvement et séquestration" par le juge d'instruction Patrick Ramaël, dans le cadre de la disparition du journaliste Guy-André Kieffer.

Le juge s'apprête à délivrer un mandat d'arrêt contre Michel Legré, beau-frère de Mme Simone Gbagbo et dernière personne à avoir vu Guy-André Kieffer avant sa disparition, et à demander sa remise temporaire pour deux mois. Cette mesure permettrait à la justice d'interroger en France le ressortissant ivoirien, aujourd'hui détenu à la Maison d'arrêt et de correction d'Abidjan.

"C'est une véritable avancée. Nous allons maintenant pouvoir juger de la volonté réelle des autorités d'Abidjan de faire toute la lumière dans cette affaire. Nous ne doutons pas que le gouvernement ivoirien répondra favorablement à la demande du juge français. Dans le cas contraire, nous ne pourrions que constater un acte délibéré pour bloquer définitivement cette enquête", ont conjointement déclaré Reporters sans frontières et Osange Silou-Kieffer, l'épouse du journaliste disparu. Cette information est rendue publique un an jour pour jour après l'assassinat de Jean Hélène, journaliste de Radio France Internationale (RFI), le 21 octobre 2003 à Abidjan.

Par ailleurs, au cours de leur séjour en Côte d'Ivoire, du 3 au 15 octobre 2004, Patrick Ramaël et Emmanuelle Ducos, juge d'instruction cosaisie du dossier, ont pu entendre plusieurs personnalités citées par Michel Legré. Aubert Zohore, le directeur de cabinet du ministre de l'Economie et des Finances, Victor Nembelissini, le directeur général de la Banque nationale d'investissement, Anselme Seka Yapo, le responsable de la sécurité de Mme Gbagbo, Bertin Gahié Kadet, conseiller à la présidence chargé des affaires de Défense, et Moïse Kore, qui se définit lui-même comme le pasteur du président Laurent Gbagbo, ont ainsi été auditionnés par les deux juges, qui ne prévoient pas de retourner sur place pour le moment.

Deux militaires également accusés par Michel Legré d'avoir participé à l'enlèvement du journaliste - Sery Lia et Gouamene - n'ont pu être localisés.

Guy-André Kieffer, journaliste indépendant franco-canadien basé à Abidjan, en Côte d'Ivoire, a disparu depuis le vendredi 16 avril 2004. Il a été vu pour la dernière fois vers 13 heures dans un centre commercial de la capitale. Agé de 54 ans, marié et père de deux enfants, le journaliste s'est spécialisé dans les matières premières ainsi que les affaires économiques et financières. Il a travaillé pour le quotidien économique français La Tribune de 1984 au début de l'année 2002. Installé à Abidjan depuis cette date, Guy-André Kieffer travaillait comme journaliste indépendant, et collaborait à La Lettre du Continent et plusieurs journaux ivoiriens.

Dernier Tweet :

IFEX Daily Digest http://t.co/6hPPJkornw Undercover in #Vietnam series, plus #DRCongo #Bolivia #DominicanRepublic #Azerbaijan and more