RÉGIONS:

Recommandations de la rencontre d'Accra sur le rôle des médias dans la crise post électorale

(MFWA/IFEX) - Le 10 janvier 2011 - La Fondation pour les Médias en Afrique de l'Ouest (MFWA) et l'International Media Support (IMS) ont organisé une conférence de deux jours sur les médias et la crise ivoirienne actuelle.

Les 27 participants venus des institutions de médias et de la société civile de Côte d'Ivoire et d'ailleurs se sont penchés sur un certain nombre de questions.

Recommandations de la Rencontre d'Accra sur le rôle des médias dans la crise post électorale en Côte d'Ivoire :

"Nous, les participants à la Rencontre sur les médias et la crise post électorale en Côte d'Ivoire, organisée par la Fondation pour les médias en Afrique de l'Ouest (MFWA) et International Média Support (IMS), les 7 et 8 janvier 2011 à Accra, au Ghana ;

Considérant que la crise post électorale suite au second tour des élections présidentielle en Côte d'Ivoire s'aggrave de jour en jour ;

Considérant les risques réels d'un affrontement aux conséquences incalculables pour la Côte d'Ivoire et la sous région ;

Conscients que les positions des parties à la crise post électorale se radicalisent davantage et détériorent d'autant le climat socio politique en Côte d'Ivoire ;

Conscients de la responsabilité des médias dans la survenue de la crise et l'extrême radicalisation des positions des partis à la crise, responsabilité déjà soulignée par tous les accords de paix, depuis Marcoussis jusqu'à Ouagadougou ;

Convaincus qu'en dépit de leurs responsabilités, il est possible d'en appeler au professionnalisme des médias et des journalistes, et de les impliquer dans les initiatives d'apaisement du climat sociopolitique et dans la résolution de la crise post électorale ;

Convaincus des bonnes dispositions des médias et des journalistes à s'impliquer professionnellement dans la résolution de la crise post électorale, en Côte d'Ivoire ;

Engagés à œuvrer ensemble pour la résolution pacifique de la crise post électorale en Côte d'Ivoire ;

Recommandons ce qui suit :

1. L'organisation d'un forum périodique à Abidjan, en Côte d'Ivoire. Ce forum devra réunir les instances de régulation et d'autorégulation, les organisations professionnelles des médias de Côte d'Ivoire ainsi que les institutions africaines et internationales d'appui aux médias ;

2. La rédaction et l'adoption d'éditoriaux communs et de messages de paix par l'ensemble de la communauté des médias de Côte d'Ivoire qui appellent à l'apaisement du climat sociopolitique. Ces messages feront l'objet d'une large diffusion sur les antennes des médias de service publique, de la radio institutionnelle ONUCI FM, des radios privées commerciales et non commerciales et des radios confessionnelles, sur l'ensemble du territoire national. Ils seront également publiés dans les colonnes du média de service public et des organes de la presse privée ;

3. La conduite, dans les meilleurs délais, d'une mission d'évaluation à Abidjan, en Côte d'Ivoire, composée des organisations nationales, sous régionales et internationales de défense et d'appui au développement des médias. Cette mission s'attèlera à rencontrer les autorités politiques nationales, les promoteurs et les responsables des médias en vue d'un plaidoyer en faveur de l'exercice de la liberté de la presse, de la protection des journalistes et leur droit à l'accès aux sources d'informations en Côte d'Ivoire ;

4. La réalisation d'une documentation sur toutes les violations de la liberté de la presse sur l'ensemble du territoire ivoirien ;

5. La mise en place d'un mécanisme de protection et de sécurité des journalistes et des médias ;

6. L'appui aux instances de régulation et d'autorégulation ainsi qu'aux radios communautaires pour assurer le suivi et la mise en œuvre des présentes recommandations."

Dernier Tweet :

Discotech hosted by @Info_Activism and @APC_News features Katitza from @EFF on circumvention is not a crime http://t.co/dXO65cPoUX