Pour une connexion sécurisée, cliquez ici. Si vous vous demandez toujours pourquoi le protocole HTTPS est si important, cliquez ici.

RÉGIONS:

UNE BIBLIOTHÉCAIRE EST LIBÉRÉE DE MANIÈRE IMPRÉVUE

Le Comité des écrivains en prison du PEN International (WiPC) se réjouit de la libération de Julia Cecilia Delgado, directrice de la bibliothèque indépendante “Gertrudis Gomez de Avellaneda” à Cuba. Delgado était incarcérée à la prison de Manto Negro depuis le 12 décembre 2000 pour “irrespect” après avoir été arrêtée, avec plus de 200 autres personnes à deux jours de la Journée internationale des droits de la personne. Selon le WiPC, Delgado devait terminer sa peine le 8 décembre, mais les autorités n’ont donné aucune explication pour sa libération anticipée.

Le Comité des écrivains en prison du PEN International (WiPC) rappelle que quatre écrivains, Bernardo Arevalo Padron, Vladimiro Roca Antúnez et José Orlando González Bridon, demeurent incarcérés à Cuba à cause de leurs écrits.

La “Sociedad de Periodistas Manuel Márquez Sterling”, que dirige Ricardo González Alfonso, avait prévu de commencer le 15 octobre ses cours de perfectionnement en grammaire anglaise et espagnole et en compétences journalistiques. Le CPJ rapporte cependant que des responsables du gouvernement ont prétendu que l’association n’avait pas de permis d’enseignement et donc qu’elle fonctionnait dans l’illégalité. Le CPJ ajoute que les autorités n’ont toutefois pas encore approuvé sa demande d’enregistrement, bien que l’association ait soumis tous les documents pertinents à cette fin. Pour plus de précisions, voir à www.oneworld.org/internatpen/, www.cpj.org et www.rsf.fr.


Dernier Tweet :

IPI members call for review of #SouthAfrica bill, adopt other resolutions http://t.co/Y48k2foglg | @globalfreemedia #Ethiopia #Egypt #Iran