RÉGIONS:

QUATRE JOURNALISTES SONT TUÉS, D'AUTRES SONT BLESSÉS DANS LE CONFLIT EN OSSÉTIE DU SUD

Quatre journalistes figurent parmi les centaines de personnes tuées dans les combats qui ont commencé le 8 août 2008 entre la Russie et la Géorgie. Entre-temps, une féroce guerre dans le cyberespace entre les deux pays a entraîné le blocage de sites web et de stations de télévision.

Le cameraman Stan Storimans, de la télévision néerlandaise RTL-4, est mort et le correspondant de la station à Moscou a été blessé le 12 août, dans les bombardements russes de la ville géorgienne de Gori, indique Reporters sans frontières (RSF). Au début de ce jour, RSF et l'International News Safety Institute (INSI) avaient rapporté qu'un reporter géorgien dont on ignore le nom et son chauffeur avaient été tués lorsqu'un obus a frappé leur véhicule sur la place principale de Gori.

La veille, Giga Chikhladze, chef de Alania TV, et Alexander Klimchuk, chef de l'agence Caucasus Press Images et correspondant d'Itar-Tas, ont été tués dans la république séparatiste d'Ossétie du Sud, apparemment à un barrage routier dressé par des combattants favorables à l'indépendance.

Le reporter russe de « Newsweek », Orkhan Dzhemal, a déclaré que les journalistes avaient été attaqués par une milice d'Ossétie du Sud après être entrés dans la zone de conflit par la Géorgie, indique le Comité pour la protection des journalistes (CPJ).

Au moins neuf journalistes - dont cinq Russes, deux Turcs et deux autres du journal en langue anglaise « The Messenger » basé à Tbilissi - ont subi des blessures, rapporte le CPJ. RSF ajoute que l'armée russe a détenu, pendant plusieurs heures le 12 août, quatre journalistes de la télévision turque, à savoir deux journalistes de NTV et deux de Kanalturk.

Le conflit s'est aussi transporté en ligne, après que la Géorgie eut attaqué l'Ossétie du Sud le 7 août et que la Russie eut répliqué. Les armes comprenaient le filtrage et des attaques consistant à refuser le service de distribution, alors que des millions de demandes de connexion ont surchargé les serveurs et entraîné leur effondrement.

Des pirates informatiques russes ont attaqué les sites du gouvernement géorgien, dont ceux du président Mikhaïl Saakashvili et du ministère des Affaires étrangères, qui ont déménagé vers un site commercial de blogues. De nombreux médias d'informations géorgiens en ligne sont également bloqués, dont Rustavi 2, Civil.ge, Media.ge et Interpressnews.ge. Le site Civil.ge se serait déplacé vers un domaine de blogues de Google, qui a démenti l'accusation d'avoir retiré des données sur la Géorgie.

Les autorités géorgiennes ont décidé le 11 août de « combattre la désinformation » en coupant tout accès aux émissions de la télévision russe. Le principal fournisseur géorgien de service Internet, Caucasus Online, a bloqué l'accès aux principaux sites d'informations en langue russe en filtrant le nom de domaine russe « .ru ».

Les pirates informatiques russes ont aussi attaqué « Day.az » et « ANS.az », deux portails de nouvelles régionales basés en Azerbaïdjan.

RSF condamne également les nombreuses violations de la liberté d'information en ligne. « Les journaux et les stations de radio et de télévision émettant très peu de nouvelles indépendantes, l'Internet devient un outil vital pour le public. C'est pourquoi ces attaques doivent cesser saur-le-champ. »

Consulter les sites suivants :
- RSF, sur les tueries : http://tinyurl.com/56rujv
- CPJ : http://tinyurl.com/5saea3
- International News Safety Institute : http://www.newssafety.com/
- RSF sur Internet, anglais : http://tinyurl.com/5o8c9s
- RSF sur Internet français : http://tinyurl.com/6hzdwx
- RSF sur Internet espagnol : http://tinyurl.com/58x7cm
- Dossier d'ARTICLE 19 sur la couverture russe des conflits dans le Caucase du Nord : http://tinyurl.com/69q7f7
- Google mêlé au conflit : http://tinyurl.com/62za5t
- Les blogueurs russes montent au front : http://tinyurl.com/6yzfuw
- La Russie dénonce le parti pris des médias : http://tinyurl.com/5d3u3g
Photo : Le cameraman de la télévision néerlandaise Stan Storimans (Reuters/RTL NIEUWS)

(13 août 2008)

Dernier Tweet :

IFEX Daily Digest http://t.co/s4oizRQYXA #Swaziland: Arrest, release, repeat plus stories from #Peru #India #Uzbekistan and more