RÉGIONS:

Un journaliste gardé au secret libéré et déclaré persona non grata

(MFWA/IFEX) - Le 29 décembre 2009, M. Emmanuel Toumani Camara, journaliste basé à N'Zérékoré, une ville située au sud-est de la Guinée, aurait été embarqué chez lui et détenu pour deux jours dans les locaux du quartier général de la Police régionale sans qu'aucune inculpation ne soit portée contre lui.

Le correspondant de la Fondation pour les Médias en Afrique de l'Ouest (MFWA) a rapporté que des policiers armés ont débarqué au domicile de M. Camara, qui est un correspondant local de "L'Indépendant", un hebdomadaire privé basé à Conakry, et l'auraient conduit violemment au poste de police sur les ordres du chef de cabinet du gouvernorat de N'Zérékoré, M. Hassane Sanoussi.

Le 31 décembre, soit deux jours après son arrestation, M. Camara a été libéré sur l'intervention du gouverneur. Il a été gardé au secret pendant sa détention.

Le correspondant a affirmé que l'arrestation du journaliste est intervenue suite à la publication d'un article qu'il a rédigé sur la rénovation du gouvernorat qui est financée par l'Union Européenne (UE). L'article intitulé "Construction du gouvernorat de N'Zérékoré, l'Union Européenne a-t-elle suspendu le décaissement?" a cherché à savoir pourquoi la rénovation était toujours en cours d'exécution en dépit du fait que l'UE a suspendu l'aide financière à la Guinée.

Par ailleurs, la MFWA a appris que les autorités ont déclaré M. Camara persona non grata et qu'il a quitté la région.

Dernier Tweet :

58 people killed. 0 people convicted. Today we are tweeting for justice: http://t.co/a2baVFpJR3 #AmpatuanMassacre