RÉGIONS:

Un journaliste assassiné à Port-au-Prince dans des circonstances troublantes et pour un mobile encore inconnu

(RSF/IFEX) - Le 10 février 2011 - C'est avec consternation que Reporters sans frontières a appris la mort de Jean Richard Louis-Charles. Agé de 30 ans, ce journaliste de Radio Kiskeya, l'une des stations de radio les plus populaires de Port-au-Prince, a été tué de deux balles dans la tête, le 9 février 2011 près du Champ-de-Mars. Un autre individu présent a été abattu sur les lieux par un policier en civil et l'arme du crime retrouvé. La police a déjà procédé à une arrestation dans le cadre de cette enquête, selon un porte-parole cité par les agences.

La description des faits reste confuse, selon nos informations. Jean Richard Louis-Charles a d'abord été coursé, alors qu'il sortait d'une banque, par trois individus circulant à bord d'un véhicule de type Pick-Up. D'après certaines sources Jean Wilner Duperval, abattu par un policier qui se trouvait dans les parages, accompagnait le journaliste. Mais d'autres témoins prétendent qu'en réalité Duperval, porteur d'une arme à feu, serait l'assassin du journaliste. La police n'a pas pu donner davantage de précision quant au mobile possible.

Dans l'attente de connaître les suites de l'enquête, Reporters sans frontières adresse ses plus sincères condoléances à la compagne et aux deux filles de la victime, à Liliane Pierre-Paul et Marvel Dandin, codirecteurs de Radio Kiskeya, ainsi qu'à toute l'équipe de la station dont Louis-Charles faisait partie depuis presque six ans.

Louis-Charles est le premier journaliste tué sur le continent américain depuis le début de l'année 2011.

Dernier Tweet :

¡Súmate! Pregunta a @Facebook @Twitter @YouTube qué hacen sobre la violencia contra las mujeres en línea: http://t.co/z6Is5btKxr