Pour une connexion sécurisée, cliquez ici. Si vous vous demandez toujours pourquoi le protocole HTTPS est si important, cliquez ici.

RÉGIONS:

Début du procès de Teguh Santosa, poursuivi pour avoir publié les caricatures de Mahomet

(RSF/IFEX) - Reporters sans frontières dénonce la tenue du procès de Teguh Santosa qui s'est ouvert le 31 août 2006 à Jakarta. Teguh Santosa est accusé d'avoir insulté l'Islam et le prophète en publiant, sur le site internet de Rakyat Merdeka, trois des caricatures de Mahomet.

Teguh Santosa a rappelé lors de sa seconde audition, le 6 septembre, que cette publication ne répondait qu'à un soucis d'information et ne constituait en aucun cas une provocation. Le journaliste a ensuite consulté l'Alliance des journalistes indépendants (AJI) qui lui a affirmé qu'il ne s'agissait pas d'une violation de l'éthique journalistique.

Après sa libération, il s'est également entretenu avec deux hauts représentants de l'Islam en Indonésie. Abubakar Baasyir, président de l'Assemblée des moudjahidin indonésien (MMI), lui aurait assuré que son action ne portait atteinte ni à l'Islam ni au prophète. Habib Mohammad Riziq, président du Front des défenseurs de l'Islam (FPI), considère de son côté que l'affaire est close depuis que le journaliste a retiré les caricatures et a présenté ses excuses le lendemain de la publication.

Devant les juges, Teguh Santosa a déclaré "être profondément gêné par cette accusation d'avoir insulté l'Islam, [sa] religion". Il a répété "n'être qu'un journaliste, pas un provocateur".

Teguh Santosa, dont le procès reprendra le 13 septembre, risque une peine de cinq ans de prison.