Pour une connexion sécurisée Pourquoi le protocole HTTPS

RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

Pas de recul de la liberté de la presse dans le monde pour la première fois en huit ans, dit Freedom House

Carte de la liberté de la presse en 2012, selon Freedom House : vert=libre, jaune=partiellement libre, pourpre=non libre
Carte de la liberté de la presse en 2012, selon Freedom House : vert=libre, jaune=partiellement libre, pourpre=non libre

Tandis que des régimes autoritaires s'écroulent au Moyen-Orient et en Afrique du Nord, la liberté de la presse a réalisé des gains précaires en 2011 et, pour la première fois en huit ans, n'a montré aucun signe général de déclin, indique Freedom House dans son étude mondiale annuelle.

Le Printemps arabe a déchaîné les médias en Égypte, en Tunisie et en Libye, qui sont toutes passées de « non libres » à « partiellement libres », indique le rapport.

« Les environnements médiatiques nouvellement ouverts dans des pays comme la Tunisie et la Libye, quoique toujours ténus et bien imparfaits, sont critiques pour l'avenir du progrès démocratique dans la région et doivent être favorisés et protégés », a déclaré le président de Freedom House, David J. Kramer.

La Chine et les pays autoritaires d'Afrique et du Moyen-Orient ont censuré les nouvelles concernant le Printemps arabe, dit Freedom House. En Ouganda, en Angola et à Djibouti, « les autorités ont réprimé, parfois avec violence, les journalistes qui couvraient les manifestations ».

Comme d'habitude, les démocraties occidentales arrivent aux premiers rangs dans le rapport. Mais Freedom House a déclassé légèrement les États-Unis à cause de la très sévère répression policière des journalistes qui ont couvert diverses manifestations du mouvement Occupons Wall Street en 2011.

Le Royaume-Uni a également été légèrement rétrogradé en raison des restrictions imposées à la presse à la suite d'émeutes, et de « super-injonctions » judiciaires qui empêchent les médias de rapporter l'existence même d'une injonction contre la couverture de célébrités et de riches particuliers.

L'Italie, rare exemple d'un pays d'Europe de l'Ouest qui n'est pas classé comme ayant une presse libre, s'est hissée légèrement dans le classement de Freedom House tandis que le magnat des médias Silvio Berlusconi a démissionné comme premier ministre. Mais le pays n'est toujours considéré que comme « partiellement libre ».

Bien que les démocraties établies aient historiquement une très bonne fiche dans l'étude de Freedom House, deux d'entre elles ont vu leur statut être abaissé et passer de « libre » à « partiellement libre ».

« Le harcèlement accru des journalistes qui tentent de couvrir les mouvements de protestation contribue au déclin du statut du Chili », dit Freedom House.

« Et à la suite d'une forte glissade en 2010, la Hongrie a été rétrogradée à “partiellement libre” en raison des efforts concertés du gouvernement conservateur du Premier ministre Viktor Orban pour s'emparer du cadre juridique et réglementaire des médias », dit le rapport.

Des 197 pays étudiés sur toute une gamme de questions liées à la liberté de la presse, Freedom House a conclu que 66 d'entre eux étaient « libres », 72 « partiellement libres » et 59 « non libres ».

En grande partie à cause de la Chine, « qui se targue d'avoir le système de répression des médias le plus sophistiqué du monde », Freedom House a constaté que 40,5 pour 100 de la population mondiale vivent dans un environnement où les médias ne sont « pas libres », tandis que 45 pour 100 ont une presse « partiellement libre » et 14,5 pour 100 à peine vivent dans des pays dotés d'une presse « libre ».

Freedom House a dressé la liste de huit pays qui sont les « pires des pires » en matière de liberté de la presse. Ce sont : le Bélarus, la Corée du Nord, Cuba, l'Érythrée, la Guinée équatoriale, l'Iran, l'Ouzbékistan et le Turkménistan.

Lire le rapport sur la Liberté de la presse 2012 ici.

Dernier Tweet :

Violencia contra mujeres en #México: en promedio hay 35 denuncias diarias por violación https://t.co/W7blwGgkuy… https://t.co/IDzFpb8yns