Pour une connexion sécurisée, cliquez ici. Si vous vous demandez toujours pourquoi le protocole HTTPS est si important, cliquez ici.

RÉGIONS:

DEUX EMPLOYÉS DES MÉDIAS TUÉS PAR LES FORCES AMÉRICAINES; DES CAPTIFS SONT

Les forces américaines présentes dans la ville de Samara, au centre de l'Irak, auraient abattu un
journaliste local et son chauffeur, rapportent le Comité pour la protection des journalistes (CPJ) et Reporters sans frontières (RSF).
Asaad Kadhim et son chauffeur, Hussein Saleh, ont été tués par des tirs américains le 19 avril 2004.
Ils travaillaient tous deux pour la télévision Al-Iraqiya, un média financé par le gouvernement
américain. Une troisième personne, l'opérateur de caméra Jassem Kamel, a été blessé.
Depuis mars 2003, dit le CPJ, 24 journalistes, sans compter les morts rapportés aujourd'hui, ont été tués en Irak. Au moins six de ces décès ont été causés par les forces américaines. Selon le CPJ, certains de ces cas soulèvent des interrogations quant à savoir si les forces américaines en Irak prennent des mesures appropriées pour éviter de mettre les journalistes en danger.

D'autres membres de l'IFEX expriment aussi leur inquiétude au sujet de la conduite de l'armée
américaine à l'égard des journalistes dans le pays. (Voir à :
http://www.ifex.org/en/content/view/full/58293/).
Entre-temps, le CPJ et Reporters sans frontières (RSF) saluent la libération de cinq journalistes japonais et tchèques, qui étaient retenus en otages par diverses factions armées au cours des deux dernières semaines.

Soïchiro Koriyama, photographe pigiste travaillant pour l'hebdomadaire « Asahi Weekly » de Tokyo, a
été relâché le 15 avril, en même temps que deux autres travailleurs humanitaires. Ils étaient retenus en otages depuis le 8 avril par un groupe se désignant comme les Brigades Moudjahidines.
Le 16 avril, trois journalistes tchèques ont été libérés après avoir été détenus pendant cinq jours par un groupe armé non identifié. Le reporter Michal Kubal et l'opérateur de caméra Petr Klima de la Télévision tchèque, et Vit Pohanka de la Radio tchèque, avaient été enlevés le 11 avril tandis qu'ils se rendaient de Bagdad à Amman, en Jordanie.

Le 17 avril, Jumpei Yasuda, reporter au « Tokyo Shimbun », a été relâché après avoir été enlevé à
l'extérieur de Bagdad trois jours plus tôt par un groupe armé.
Pour plus de précisions sur la situation en Irak, consulter :
http://www.ifex.org/en/content/view/full/222/

Dernier Tweet :

Comisión Interamericana de Derechos Humanos concede medidas cautelares a periodistas de #Guyana http://t.co/Ks8ofa2Exy | @sipiapa_oficial