Pour une connexion sécurisée, cliquez ici. Si vous vous demandez toujours pourquoi le protocole HTTPS est si important, cliquez ici.

RÉGIONS:

RUMSFELD ACCEPTE DE DONNER SUITE AUX PRÉOCCUPATIONS DES MÉDIAS EN MATIÈRE DE SÉCURITÉ

Le Secrétaire à la Défense des États-Unis, Donald Rumsfeld, a accepté de répondre aux préoccupations concernant la sûreté des journalistes en Irak, à la suite d'efforts concertés d'organisations de médias et de groupes de défense de la liberté de la presse, dont le Comité pour la protection des journalistes (CPJ).

Le président de la Commission sénatoriale aux Forces armées, John Warner, a soulevé la question des journalistes détenus et abattus par des soldats américains lors d'une séance, le 29 septembre 2005, où paraissaient Rumsfeld et des généraux du grand État-major. La séance a eu lieu après que Warner eut reçu des copies de lettres que le CPJ et Reuters avaient fait parvenir à Rumsfeld, et un appel téléphonique du président du CPJ et directeur-rédacteur en chef du « Wall Street Journal », Paul Steiger.

Warner a déclaré que Rumsfeld accorderait une « considération immédiate » à l'affaire. Le général George Casey, commandant des forces américaines en Irak, a déclaré devant la Commission qu'il donnerait suite à la demande. « C'est une question que nous prenons très au sérieux. Et ce que j'ai l'intention de faire à mon retour à Bagdad, ce sera de rencontrer quelques-uns des journalistes locaux et de satisfaire avec eux certaines de leurs préoccupations », a dit Casey. Warner a suggéré que Casey rencontre les organisations qui avaient soumis les questions de sécurité à l'attention de la Commission sénatoriale.

Selon un rapport récent du CPJ, l'armée américaine omet d'enquêter en profondeur sur les homicides de journalistes commis par ses soldats en Irak; elle omet également de mettre en ?uvre ses propres recommandations pour rehausser la sécurité des médias. Selon le CPJ, les troupes américaines ont tué 13 journalistes depuis le début de la guerre commencée par les États-Unis en février 2003. Plusieurs de ces 13 décès dénotent de l'indifférence chez les soldats américains vis-à-vis de la présence de civils, y compris de journalistes.

Le rapport du CPJ fait remarquer qu'au moins 40 autres journalistes et 21 employés de soutien aux médias ont été tués pendant qu'ils couvraient la guerre en Irak.

Le CPJ et d'autres membres de l'IFEX, dont Human Rights Watch, la Fédération internationale des journalistes (FIJ), l'Institut international de la presse (IIP) et Reporters sans frontières (RSF), ont soulevé à de multiples reprises la question de la sûreté des journalistes en Irak.

RSF a écrit une lettre à Rumsfeld pour demander la remise en liberté de cinq journalistes irakiens détenus par l'armée américaine. Les journalistes sont le caméraman des nouvelles de CBS, Abdel Amir Younes Hussein, le reporter Ammar Daham Naef Khalaf, de l'Agence France Presse; les caméramans de Reuters Samer Mohamed Noor et Ali Omar Abrahem Al Mashadani, ainsi que Hamid Majed, correspondant d'Al-Arabiya.

Aller à :
- RSF: http://www.rsf.org/article.php3?id_article=15200
- CPJ : http://www.cpj.org/news/2005/Iraq29sept05na.html
- Analyse par le CPJ des journalistes tués en Irak par les forces américaines : http://www.cpj.org/Briefings/Iraq/Js_killed_by_US_13sept05.html
- Rumsfeld entend enquêter en profondeur sur les détentions des journalistes et les tirs dirigés vers eux : http://www.csmonitor.com/2005/1003/dailyUpdate.html
- Les correspondants de guerre courent de graves dangers : http://www.newssafety.com/stories/guardian/abc30.htm
- FIJ : http://www.ifj.org/default.asp?Index=3395&Language=EN
- Human Rights Watch, sur la torture pratiquée par les troupes américaines : http://hrw.org/english/docs/2005/09/25/usint11776.htm
- PEN International : http://www.internationalpen.org.uk/dev/viewArticles.asp?findID_=377
- IIP : http://www.freemedia.at

Dernier Tweet :

IFEX Daily Digest http://t.co/C3Kstsqe7w Speak up and speak out: Protecting free expression for #LGBT people plus #India #Israel #Cuba ...