RÉGIONS:

UN JOURNALISTE EST TROUVÉ MORT À BAGDAD

Un jeune journaliste a été trouvé mort à Bagdad, rapportent le Comité pour la protection des journalistes (CPJ) et Reporters sans frontières (RSF).

Shehab Mohammad al-Hiti, rédacteur au nouvel hebdomadaire « Baghdad al-Youm » et rédacteur au journal en langue anglaise « Baghdad News », a été vu pour la dernière fois tandis qu'il se rendait au travail le 28 octobre. Les forces de sécurité irakiennes ont trouvé son corps en fin d'après-midi ce même jour dans le quartier Ur de Bagdad.

« Les journalistes continuent d'être tués en Irak à un rythme alarmant, qui met en lumière les risques qu'il y a à pratiquer ce qui est devenu l'une des professions les plus meurtrières du pays », dit le CPJ.

Al-Hiti travaillait pour le « Baghdad News » depuis 2003, et avait travaillé sous l'ancien régime pour plusieurs quotidiens, dont « al-Zaman » et « Babel ». Le « Baghdad al-Youm » ne paraît que depuis trois semaines, rapporte le CPJ.

Par ailleurs, une correspondante de Radio Free Europe/Radio Liberty (RFE/RL) est portée disparue depuis huit jours, indique RSF. Le cadavre de son chauffeur a été retrouvé après sa disparition, le 22 octobre à Bagdad.

D'après le CPJ, au moins 122 journalistes et 41 travailleurs des médias ont été tués en Irak depuis le début de l'invasion américaine, en mars 2003, ce qui en fait le conflit le plus meurtrier pour la presse. RSF établit le nombre à 206. Environ 85 pour 100 des morts du secteur des médias sont des Irakiens.

Consulter les sites suivants :
- CPJ : http://tinyurl.com/38232n
- RSF : http://www.rsf.org/article.php3?id_article=24198
(30 octobre 2007)

Dernier Tweet :

"La reducción de la impunidad es una meta alcanzable", gobiernos deben ayudar, dice @AnnieGame : http://t.co/fTJACMo3YG #EndImpunity