RÉGIONS:

Cinq journalistes et travailleurs des médias tués en deux semaines

Un radiojournaliste mexicain a été enlevé et trouvé mort dans une voiture la semaine dernière, cependant que dans un autre coin du pays, un ancien cameraman a été abattu tandis qu'il était assis dans sa voiture et attendait sa petite amie, selon ce que rapportent le Centre pour le journalisme et l'éthique publique (CEPET), la Société interaméricaine de la presse (SIP) et Reporters sans frontières (RSF). Les deux meurtres sont survenus après que trois journalistes eurent été tués dans deux autres États pendant ces deux mêmes semaines. Tandis que la violence s'accroît, les journalistes vivent dans la peur constante d'être enlevés, torturés et assassinés.

Marco Aurelio Martínez Tijerina a été enlevé le 9 juillet à Montemorelos, État de Nuevo León, par des individus armés qui circulaient dans trois voitures. La police a trouvé son cadavre le lendemain. Celui-ci présentait des marques de torture et à la tête une blessure faite par un projectile.

Martínez Tijerina était le présentateur d'une émission de radio à la station XEDD Radio La Tremenda; auparavant, il avait été directeur de l'information à XERN Radio Naranjera 950 AM et correspondant de TV Azteca, Grupo Multimedios et W Radio. Il couvrait divers secteurs locaux, notamment la politique locale, mais il évitait la couverture de la scène judiciaire, selon ce que rapporte le Comité pour la protection des journalistes (CPJ).

Le 10 juillet, Guillermo Alcaraz Trejo, un ancien opérateur de caméra qui travaillait à ce moment pour la Commission des Droits de la personne de l'État de Chihuahua, a été tué dans la ville de Chihuahua. Il venait tout juste de rendre visite à d'anciens collègues dans les bureaux du magazine « Omnia », et se trouvait à l'extérieur de l'immeuble lorsque plusieurs personnes dans un véhicule en marche ont criblé sa voiture de projectiles. Alcaraz Trejo était directeur de la section vidéo du site web de la Commission des droits de la personne.

Ces deux meurtres portent l'empreinte du crime organisé, indique RSF, qui fait remarquer que « la violence est encouragée par le fait que ceux qui tuent les journalistes ne sont presque jamais punis ».

Par ailleurs, dans un autre incident tout à fait distinct survenu à Monterrey, État de Nuevo León, le CEPET rapporte qu'une grenade a été lancée le 9 juillet dans les bureaux de la station de radio AW Noticias, propriété du Grupo Multimedios. L'engin a fracassé les vitres de l'entrée principale mais n'a pas explosé. Les employés, ont été évacués de l'immeuble et l'armée mexicaine est arrivée et a installé un périmètre de sécurité. On croit que le groupe criminel Los Zetas est responsable de nombreux attentats survenus dans l'État de Monterrey.

Dernier Tweet :

[WATCH] Start building your successful campaign with the IFEX Campaign Toolkit! http://t.co/DgNWpwEPSW #advocacy #campaigntoolkit