Pour une connexion sécurisée, cliquez ici. Si vous vous demandez toujours pourquoi le protocole HTTPS est si important, cliquez ici.

RÉGIONS:

Le rédacteur en chef du "Daily Independent" menacé de mort

(RSF/IFEX) - Reporters sans frontières exprime son inquiétude face au climat de peur dans lequel Wole Olujobi, rédacteur en chef de la rubrique politique du quotidien privé "Daily Independent", est contraint de vivre, après avoir reçu plusieurs menaces de mort.

"La police de l'État d'Ekiti doit prendre ces menaces au sérieux. Elle doit prêter attention à la situation de ce journaliste, qui a sollicité sa protection, et montrer que l'intimidation de la presse n'a plus sa place au Nigeria. Seule une enquête sérieuse permettra d'identifier et de punir les auteurs de ces actes graves", a déclaré Reporters sans frontières.

Le journaliste a alerté le commissariat central de la province d'Ekiti, le 17 août 2006, après avoir reçu à 6h30 (heure locale) du matin la visite de deux hommes en civil à son domicile du quartier d'Ojokoro, à Lagos. Dans un article du "Daily Independent" en date du 19 août, intitulé "Daramola : des assassins aux trousses de l'Independent", il explique que les deux hommes "ont demandé à parler à un journaliste du "Daily Independent" vivant dans la maison". Ils affirmaient qu'on les avait envoyés pour lui remettre une somme d'argent importante afin qu'il publie un article le 16 août, mais que l'article n'était pas paru et qu'ils souhaitaient le voir à ce propos. Son copropriétaire, sentant le danger, leur aurait répondu qu'aucun journaliste ne vivait à cette adresse.

Toujours selon son témoignage, Wole Olujobi aurait reçu, le 18 août au soir, le SMS d'un inconnu, faisant allusion à cette visite, ainsi qu'à la surveillance dont il aurait fait l'objet pendant la journée. "Vous êtes allé voir le commissaire de police (. . .). On nous a mal informés. Nous aurions tué les quatre occupants dans la voiture rouge à Ikeja, mais nous avons décidé d'agir autrement".

Wole Olujobi soupçonne le gouverneur de l'État d'Ekiti (Sud-Ouest), Ayodele Fayose, d'être responsable de ces tentatives d'intimidation. Celui-ci avait en effet récemment exprimé son mécontentement au sujet de plusieurs articles écrits par le journaliste, dénonçant la crise politique et les règlements de comptes sévissant dans la province.

Le 14 août, Ayodeji Daramola, membre du parti au pouvoir et candidat au poste de gouverneur de l'État d'Ekiti, qui se trouve être le cousin du journaliste, a été assassiné à son domicile dans la ville d'Ijan-Ekiti.

Dernier Tweet :

لمعرفة المزيد عن قضايا حرية التعبير في العالم العربي وخارجه، تصفحوا موقع ايفكس باللغة العربية هنا http://t.co/sd9Nc1gAjq #Kuwait #Libya