Pour une connexion sécurisée, cliquez ici. Si vous vous demandez toujours pourquoi le protocole HTTPS est si important, cliquez ici.

RÉGIONS:

Un journaliste assassiné à Pagadian



(RSF/IFEX) - "Depuis plusieurs années, Reporters sans frontières dénonce l'impunité dont jouissent les assassins de journalistes dans les provinces de l'île de Mindanao. Il est urgent que le gouvernement réagisse en mobilisant la police et la justice pour enquêter sur ces meurtres", a écrit Robert Ménard, secrétaire général de RSF, dans une lettre adressée au ministre de l'Intérieur, José Lina.




RSF a exprimé sa vive préoccupation après le meurtre d'Edgar Damalerio, journaliste de la radio publique DXKP et directeur de la publication locale "Zamboanga Scribe" à Pagadian, à l'ouest de l'île de Mindanao. L'organisation a demandé au ministre d'"intervenir afin que les services de sécurité identifient les auteurs et les commanditaires de cet assassinat". RSF a souhaité être tenue au courant des avancées de l'enquête.

Selon les informations obtenues par RSF, Damalerio a été tué, dans la soirée du 13 mai 2002, alors qu'il quittait son travail à bord d'une jeep pour se rendre à son domicile, en compagnie de deux collègues. Selon un officier de police cité par l'agence Associated Press, deux inconnus circulant à motocyclette ont tiré une balle à bout portant. Damalerio, âgé de 33 ans, a été tué sur le coup. Les deux assaillants ont réussi à s'échapper. Selon certains de ses collègues, le journaliste, réputé pour son intégrité, avait publié de nombreux articles sur la corruption des milieux politiques et policiers dans cette région des Philippines où s'affrontent les forces de sécurité et des groupes armés séparatistes. Selon la police, les assassins pourraient être ceux qui ont tué récemment deux fonctionnaires de Pagadian.

Damalerio est le second journaliste assassiné depuis le 1er janvier dans le sud des Philippines. En effet, Benjaline "Beng" Hernandez, journaliste et militante des droits de l'homme a été assassinée par des soldats, en avril, dans la province de Cotabato (consulter des alertes d'IFEX des 26 et 11 avril 2002). Par ailleurs, au moins deux journalistes ont été tués en 2001 sur l'île de Mindanao qui est, de fait, l'une des régions du monde les plus dangereuses pour les journalistes.



Dernier Tweet :

Prime Minister Modi bypasses mainstream media and takes to Twitter http://t.co/d9vYxy01hU | @IndexCensorship #India