RÉGIONS:

Un an après le massacre de Maguindanao, RSF rend hommage aux victimes

(RSF/IFEX) - Le 22 novembre 2010 - Il y a un an, 32 professionnels des médias étaient massacrés par les membres de la milice privée du clan d'un gouverneur d'une province de l'île de Mindanao (Sud). La portée de cette tragédie du massacre de Maguindanao s'étend bien au-delà du chiffre historique des journalistes tués le 23 novembre 2009. Il s'agit de la volonté criminelle des assaillants d'éliminer tous les témoins, jusqu'au dernier.

Le 23 novembre de l'année dernière et les jours qui ont suivi, la communauté internationale a assisté avec stupeur à ce massacre. Le décompte macabre a fait place aux révélations sur la nature criminelle du clan Ampatuan.

Aujourd'hui, notre combat commun doit être d'exiger des autorités la mise en œuvre de moyens matériels et humains suffisants pour que le procès des principaux accusés puisse se dérouler dans des délais raisonnables et aboutir à une condamnation des coupables, des commanditaires et des exécutants.

En faisant vivre la mémoire des victimes, chacune des organisations de défense de la liberté de la presse peut contribuer à impulser des changements profonds aux Philippines. Ensemble, disons : "Plus jamais cela!"

Afin de rendre hommage aux victimes de la tuerie, Reporters sans frontières publie des témoignages de certaines familles des journalistes tués il y a un an. L'organisation appelle à un large mouvement de soutien en leur faveur.


Dernier Tweet :

Shots fired at home of senior leader of #Pakistani journalists' union http://t.co/wu3Wmf9sDX | @IFJGlobal