Pour une connexion sécurisée, cliquez ici. Si vous vous demandez toujours pourquoi le protocole HTTPS est si important, cliquez ici.

RÉGIONS:

POUTINE EST PRIÉ DE FAIRE CESSER L'IMPUNITÉ QUI ENTOURE LES MEURTRES DE JOURNALISTES

Les meurtres non résolus de douze journalistes en Russie depuis l'arrivée au pouvoir de Vladimir Poutine en 2000 ont semé la peur et répandu l'autocensure dans les médias indépendants, indique le Comité pour la protection des journalistes (CPJ).

Le groupe de défense de la liberté de la presse a dépêché une délégation à Moscou le 7 juillet 2005 pour assister à une conférence qui a rassemblé des amis et des collègues des journalistes assassinés, ainsi que des défenseurs de la liberté de la presse et des avocats. Les participants à la conférence ont discuté de l'incapacité du gouvernement russe à résoudre les meurtres des journalistes, et aussi de moyens de travailler ensemble pour exercer des pressions afin d'obtenir justice.

Dans une déclaration émise à la fin de la conférence, le CPJ s'est joint aux familles des victimes pour prier instamment Poutine de « faire en sorte que le Bureau du Procureur-général fasse davantage de progrès afin d'éclaircir ces assassinats brutaux ».

« L'absence de progrès dans les enquêtes sur les meurtres des journalistes sape la liberté et la démocratie en Russie et démontre l'anarchie et l'impunité avec laquelle les médias russes et internationaux peuvent être ciblés », pouvait-on lire dans la déclaration.

Depuis 2000, 12 journalistes ont été assassinés en Russie, dans des conditions qui ressemblent à des meurtres commandités. Personne n'a été traduit en justice dans aucune de ces affaires.

Lire la déclaration à : http://www.cpj.org/news/2005/Russia08july05_statement.html

L'Institut international de la presse (IIP) a inscrit la Russie sur sa liste de surveillance des pays où la liberté de la presse semble se détériorer. Selon l'Institut, la censure indirecte s'accroît dans le pays et le gouvernement Poutine intensifie ses efforts pour bloquer la couverture des opinions non officielles.

Pour sa part, l'Association mondiale des journaux (AMJ) s'inquiète aussi de l'impunité en Russie. Dans un dossier publié en mai 2005, elle déclarait que « la mauvaise volonté apparente des autorités à enquêter sur un certain nombre de meurtres de journalistes ainsi que sur des agressions physiques contre des journalistes ternit encore davantage le bilan déjà piètre du pays en matière de liberté de la presse ».

Consulter :
- Douze meurtres, pas de justice : http://www.cpj.org/Briefings/2005/russia_murders/russia_murders.html
- Liste de surveillance de l'IIP-Russie : http://www.freemedia.at/r_wl_russia.htm
- AMJ : http://www.wan-press.org/article7247.html
- Centre pour le journalisme en situations extrêmes : http://www.cjes.ru/index-e.php
- Fondation pour la défense de la glasnost : http://www.gdf.ru/digest/digest/digest235e.shtml
- Documentaire de PBS « The Russian Newspaper Murders » : http://www.pbs.org/wnet/wideangle/shows/russia/index.html
- Rapport d'Amnistie Internationale sur la Russie : http://web.amnesty.org/report2005/rus-summary-eng

Dernier Tweet :

Five journalists sentenced to 2 years in jail in #Burma on anti-state charges http://t.co/GNAdITEdhk | @pressfreedom