Pour une connexion sécurisée, cliquez ici. Si vous vous demandez toujours pourquoi le protocole HTTPS est si important, cliquez ici.

RÉGIONS:

REPORTER TROUVÉ ÉTRANGLÉ

Depuis l'arrivée au pouvoir du président russe Vladimir Poutine en 2000, au moins 12 journalistes ont été assassinés dans des meurtres commandités, et aucune de ces affaires n'a été résolue, disent le Comité pour la protection des journalistes (CPJ) et Reporters sans frontières (RSF). Le 26 juillet 2006, Yevgeny Gerasimenko est devenu la treizième victime. Il a été trouvé mort, étranglé, dans son appartement de Saratov, une ville située dans le sud, selon ce que rapportent le CPJ, RSF et le Centre pour le journalisme en situations extrêmes (CJES).

Gerasimenko, qui était âgé de 29 ans, a été trouvé la tête enfouie dans un sac de plastique et portant de nombreuses marques de blessures sur son corps. La police n'a trouvé aucun indice d'entrée par effraction dans l'appartement, mais l'ordinateur de Gerasimenko avait disparu.

Gerasimenko travaillait pour l'hebdomadaire « Saratovsky Rasklad », qui couvre le monde des affaires et publie des analyses et des enquêtes politiques. Il avait enquêté sur la prise de contrôle d'une entreprise commerciale locale. Selon le rédacteur en chef de l'hebdomadaire, Gerasimenko devait soumettre le 18 juillet un reportage sur cette prise de contrôle, mais a raté son échéance ? un geste interprété comme très inhabituel chez Gerasimenko, indique le CPJ.

Les autorités locales ont procédé à l'arrestation d'un suspect décrit comme un sans-abri, mais ont refusé de divulguer son identité. Elles ont déclaré que l'affaire avait été « résolue ». Selon le CPJ, cependant, d'importantes questions demeurent sans réponse.

Le meurtre de Gerasimenko est survenu pendant la même semaine où le Sénat des États-Unis adoptait une résolution condamnant les meurtres de journalistes en Russie et appelant le gouvernement russe à poursuivre sans relâche son enquête sur le meurtre, en juillet 2004, du journaliste américain Paul Klebnikov. Proposée par les sénateurs Hillary Clinton et Sam Brownback, la Résolution 526 presse la Russie d'accepter les offres d'aide des États-Unis et d'autres gouvernements dans cette enquête.

La résolution presse également les autorités russes de coopérer avec un consortium mondial de journalistes qui mènent leur propre enquête sur le meurtre de Klebnikov. En partenariat avec RSF, le Projet Klebnikov envisage de présenter ses conclusions à l'occasion d'une conférence à Moscou cet automne.

Consulter les sites suivants :
- CJES : http://www.cjes.ru/index-e.php
- CPJ : http://www.cpj.org/news/2006/europe/russia31july06na.html
- Douze meurtres, pas de justice : http://www.cpj.org/Briefings/2005/russia_murders/russia_murders.html
- Texte de la résolution du Sénat des États-Unis : http://tinyurl.com/z8928
- RSF : http://www.rsf.org/article.php3?id_article=18412
- Projet Klebnikov : http://www.projectklebnikov.org/
- Les meurtres dans le journalisme russe : http://www.pbs.org/wnet/wideangle/shows/russia/index.html

Dernier Tweet :

Detained over "extremist" literature, interrogated for reporting:#FOE violations in #Belarus http://t.co/KUJkQy5XAn @baj_by @newsbelarusby