RÉGIONS:

Pressions gouvernementales sur une émission jugée trop libérale

(RSF/IFEX) - Reporters sans frontières s'inquiète de l'interférence du quotidien progouvernemental "Al Watan" contre la chaîne de télévision satellitaire privée MBC, suite à une émission de la chaîne jugée "contraire aux coutumes de la société".

"Cette querelle entre médias reflète une forte pression de la part du gouvernement qui ne tolère pas que certains sujets, jugés trop libéraux pour la société saoudienne, soient abordés dans les médias. Cette interférence d'"Al Watan" ouvre la porte à des atteintes généralisées à la liberté de la presse en Arabie saoudite. Il faut au contraire protéger les médias et les encourager à publier des sujets divers et ouverts sur le monde", a déclaré Reporters sans frontières.

Lajine Amrane, présentatrice de l'émission "Bonjour les Arabes!", avait évoqué dans l'un de ses programmes les problèmes liés à la sexualité des adolescents. Dans un éditorial publié le 15 avril 2009, le vice-rédacteur en chef d' "Al Watan", Abdallah El-Kabie, avait jugé ce reportage "contraire aux coutûmes de la société"."Ce programme télévisé encourage les adolescents à l'insolence et viole les coutumes de la société", a-t-il déclaré à Reporters sans frontières. Lajine Amrane qualifie quant à elle ces propos d'"atteinte à la liberté d'expression" et exige des excuses de la part d'"Al Watan" et de sa rédaction.

L'émission "Bonjour les Arabes!", diffusée tous les matins de 11h à 13h sauf le jeudi et le vendredi sur la chaîne satellitaire MBC, aborde des sujets de société variés, tels que la santé, la mode et la beauté, à destination d'un public majoritairement féminin.

Dernier Tweet :

Missing journalist found dead, while community radios are put on trial in #Honduras http://t.co/lmdRPWbzwN | @rsf_rwb