RÉGIONS:

Des suspects sont arrêtés en rapport avec le meurtre d'un journaliste, événement rare dans le pays

Ibrahim Foday
Ibrahim Foday
Un officier de la police et deux autres personnes ont été arrêtés comme suspects dans le décès à l'arme blanche du journaliste Ibrahim Foday du journal « The Exclusive » près de Freetown, en Sierra Leone, annoncent le Comité pour la protection des journalistes (CPJ) et Reporters sans frontières (RSF).

Foday a été battu et poignardé le 12 juin dans l'est de la capitale tandis qu'il couvrait des affrontements entre les villages voisins de Kossoh et Grafton au sujet d'un lopin de terre, selon ce que rapportent la Fondation pour les médias en Afrique de l'Ouest (Media Foundation for West Africa, MFWA) et d'autres groupes membres de l'IFEX.

D'après le CPJ, six personnes ont été blessées pendant les trois jours qu'ont duré les affrontements, qui ont commené le 17 juin. Foday, résident de Grafton, a été attaqué parce qu'il prenait des photos des émeutiers de Kossoh.

L'Association des journalistes de la Sierra Leone (Sierra Leone Association of Journalist, SLAJ) a déclaré qu'avant sa mort, Foday avait publié une série d'articles sur ce conflit, que les gens de Kossoh auraient jugé biaisé contre eux.

La police locale a arrêté un leader communautaire de Kossoh et un officier de la police, ainsi qu'un autre suspect, rapporte le CPJ.

« La capacité de la police à arrêter les coupables, et de la justice à les condamner, sera déterminante pour empêcher qu'un tel crime, certes rare en Sierra Leone contre les journalistes, ne se reproduise. L'enquête doit aboutir à des résultats probants », dit RSF.

La SLAJ fait remarquer qu'il s'agit du premier attentat mortel contre un journaliste depuis 2005, soit depuis que Harry Yansaneh est mort à la suite d'un grave passage à tabac aux mains de fiers-à-bras au service d'un représentant parlementaire du Parti populaire de la Sierra Leone (Sierra Leone Peoples Party). Ses assassins courent toujours.

Dernier Tweet :

Several journalists attacked while covering 'Freedom March' in #Pakistan http://t.co/93vzacJmGm | @pressfreedom