RÉGIONS:

Les reporters d'un journal en ligne, victimes de menaces, ne sont plus en mesure de travailler normalement

(RSF/IFEX) - Le 30 mars 2011 - Reporters sans frontières tient à réitérer son soutien aux journalistes de LankaeNews, journal indépendant en ligne, victimes de nombreuses menaces et dans l'incapacité de travailler normalement. LankaeNews a contribué à la pluralité de la presse et à la diffusion d'une information libre et indépendante au Sri Lanka.

Le 24 mars 2011, un rapport signé par trois organisations de défense de la liberté de la presse et des droits de l'homme (Free Media Movement, Inform Human Rights Documentation Centre et Law and Society Trust), revient sur les intimidations et harcèlements dont les journalistes du média en ligne sont victimes. À l'heure actuelle, leur sécurité n'est plus assurée. Reporters sans frontières a décidé de relayer cet appel auprès des organisations internationales pour trouver les moyens d'assurer la sécurité physique de ses journalistes.

LankaeNews, site créé en 2005, souffre de la répression des autorités depuis un an, quand le site a pris position pour le général Sarath Fonseka, candidat à l'élection présidentielle de 2010, contre le président sortant puis réélu Mahinda Rajapaksa. Le 24 janvier 2010, le caricaturiste du journal, Prageeth Ekneligoda, a disparu. Il n'a jamais été retrouvé et sa famille reste sans nouvelles de lui depuis plus d'un an. En mars 2010, le rédacteur en chef du journal en ligne, Sandaruwan Senadheera, a choisi de s'exiler au Royaume-Uni, suite à de sérieuses menaces de mort. Le 31 janvier 2011, un incendie criminel détruisait les locaux du journal en ligne.

Intitulé "Call for urgent interventions to ensure security of LankaeNews", ce rapport met également à jour les irrégularités dans l'enquête sur l'incendie criminel contre les locaux du site et la campagne de diffamation menée par le journal Dinamina à l'encontre de LankaeNews. Dinamina a affirmé que la police, pendant son enquête sur l'incendie des bureaux du journal, aurait découvert des films porno, de l'alcool et des préservatifs utilisés.

L'enquête sur l'incendie criminel qui a détruit les bureaux de LankaeNews, le 31 janvier dernier, n'a pas été menée avec sérieux et n'a donné aucun résultat probant. L'affaire sera portée devant les tribunaux le 20 avril 2011.

Reporters sans frontières rappelle qu'il est essentiel que la justice soit faite dans un pays où les journalistes sont encore trop souvent victimes de violences. L'impunité doit cesser.

Le Sri Lanka est 158e sur 178 dans le classement annuel de la liberté de la presse.
Pour lire l'appel, cliquer ici (anglais seulement)

Dernier Tweet :

La première Journée internationale de la fin de l’impunité est presque là ! Renseignements : http://t.co/HROvAbbcoy