Suriname - Alertes




4 avril 2012 | Suriname

Appel au retrait du projet de loi amnistiant les crimes commis sous la dictature, dont ceux de cinq journalistes

“Les traumatismes du passé se perpétuent dans l’impunité, par définition contraire au principe de l’État de droit et à l’expression des libertés publiques fondamentales”, a déclaré RSF.
12 août 2010 | Suriname

L'investiture de Desi Bouterse ne doit pas signifier l'impunité pour ses crimes d'autrefois contre la presse, RSF déclare

Condamné par contumace à onze ans de prison au Pays-Bas pour trafic de drogue en 1999, Desi Bouterse encourt toujours dans son pays une peine de vingt ans pour le massacre de Fort Zeelandia.
15 mai 2007 | Suriname

Le vice-président de la République fait annuler un programme télévisé; RSF dénonce une "censure"

(RSF/IFEX) - Reporters sans frontières condamne l'annulation, le 10 mai 2007, du programme de débat "Surinam Today", diffusé sur la chaîne publique Surinam Television Foundation (STVS), sous la pression directe du vice-président du pays, Ram Sardjoe. Le thème de la discussion portait sur les relations entre la Chine et Taïwan.


Replacer dans leur contexte les questions de libre expression.

Inscrivez-vous et recevez IFEX En Contexte.

Agissez !

Il y a cinq ans, le 23 novembre, le Massacre d'Ampatuan les a réduits au silence

  • Gardez leur mémoire bien vivante. Entre le 18 et le 23 novembre, tweetez pour demander justice au moyen du mot diésé #AmpatuanMassacre. Votre tweet fera la différence.