Pour une connexion sécurisée, cliquez ici. Si vous vous demandez toujours pourquoi le protocole HTTPS est si important, cliquez ici.

RÉGIONS:

PRÉSIDENTIEL, UNE LOI RESTRICTIVE SUR LES MÉDIAS RESTE SOURCE D?INQUIÉTUDE

L’Institut international de la presse (IIP) rapporte que le président de la Turquie Ahmet Necdet Sezer a opposé le 18 juin son veto à une nouvelle loi restrictive sur les médias après son adoption par le parlement. L’IIP souligne cependant que si le parlement adopte de nouveau la même loi, sans aucun changement, le président sera alors obligé de la ratifier. Selon l’IIP, l’entrée en vigueur de la loi "pourrait asphyxier les médias indépendants de Turquie et constituer une menace considérable pour les journalistes". L’IIP s’inquiète notamment de la représentation limitée des journalistes professionnels au sein de l’organe de réglementation des médias (RTÜK), des nouvelles restrictions apportées à la publication des informations sur Internet et de l’augmentation spectaculaire des amendes pour délits de presse. On s’inquiète aussi du fait que la nouvelle loi mènera à la concentration accrue de la propriété des médias du pays, ajoute l’IIP. Pour plus de renseignements, consulter www.freemedia.at">http://www.freemedia.at">www.freemedia.at

Le Centre européen du journalisme (CEJ) rapporte qu’au moment d’opposer son veto, le président Sezer a déclaré que la mesure imposait "des règles incompatibles avec les traditions démocratiques, les droits et les libertés fondamentaux, et avec les principes constitutionnels". Sezer a aussi déclaré que la loi aurait eu pour effet de rompre les promesses que la Turquie a faites à l’Union européenne, dont elle espère joindre les rangs un jour. Le pays s’est en effet engagé à mettre en œuvre des réformes démocratiques.


Dernier Tweet :

IFEX Daily Digest http://t.co/Z58L8jM3Rv Sounding the alarm on environmental issues comes at a steep price plus #Egypt #India #Ukraine ...