Pour une connexion sécurisée, cliquez ici. Si vous vous demandez toujours pourquoi le protocole HTTPS est si important, cliquez ici.

RÉGIONS:

Deux journalistes agressés

(RSF/IFEX) - Le 12 juillet 2005, deux journalistes de l'hebdomadaire "Vhoru", Maxim Soloviev, photographe, et Natalia Kozarenko, reporter, ont été attaqués et leur matériel a été confisqué alors qu'ils étaient en reportage à Kherson (sud du pays).

"La confiscation du matériel des journalistes constitue une atteinte grave à leur liberté d'informer. Il est encore plus grave de constater que les agresseurs ont utilisé la force. Nous demandons au ministre ukrainien de l'Intérieur Yuriy Loutsenko de faire le nécessaire pour assurer la sécurité des journalistes dans son pays, en particulier dans la région de Kherson", a déclaré RSF.

Suite à un différend, mêlant également la justice et les autorités, entre la propriétaire du magasin privé Columbia (situé rue Suvorova dans le centre de Kherson) et des racheteurs éconduits, le 12 juillet au soir, des individus ont commencé à démanteler le magasin.

Lorsque les deux correspondants de "Vhoru" sont arrivés sur les lieux, trois hommes leur ont interdit de s'approcher du magasin. Ils se sont présentés comme des policiers, puis des employés d'Etat, avant de dire qu'ils étaient des "citoyens ukrainiens". Ces individus ont saisi les journalistes et ont commencé à étrangler Soloviev jusqu'à ce qu'il lâche son appareil photo. Ils ont également été violents avec Kozarenko et lui ont pris son dictaphone. Le matériel a été restitué aux journalistes plus tard, sans la carte mémoire de l'appareil photo numérique et la cassette du dictaphone.

Les journalistes n'ont été que légèrement blessés, ils souffrent de quelques contusions. Ils ont déclaré que selon leurs propres investigations, leurs agresseurs seraient des employés d'une société de sécurité privée, probablement embauchés pour empêcher des journalistes ou toute autre personne de gêner le démantèlement du magasin. Des policiers ont assisté à la scène sans réagir, et ont par la suite déclaré qu'ils allaient tenter d'identifier les agresseurs.

La rédactrice en chef de "Vhoru", Natalia Bimbirayte, a demandé à Aleksander Efimenko, représentant du ministre de l'Intérieur à Kherson Oblast, d'enquêter sur cette agression. Il lui a promis d'examiner l'affaire.

Dernier Tweet :

Five journalists sentenced to 2 years in jail in #Burma on anti-state charges http://t.co/GNAdITEdhk | @pressfreedom