RÉGIONS:

Un blogueur démocrate arrêté

(RSF/IFEX) - Reporters sans frontières condamne l'arrestation, le 7 juillet 2009, de Nguyen Tien Trung, blogueur démocrate et dirigeant de l'Association des Jeunes Vietnamiens pour la démocratie. Diplômé d'une école d'ingénieur de Rennes (France), il avait décidé de rentrer dans son pays après ses études pour poursuivre son engagement en faveur de la liberté d'expression.

"Alors que la communauté internationale a les yeux tournés vers l'Iran et le Xinjiang, les autorités vietnamiennes arrêtent un par un les militants démocrates, notamment ceux qui tentent de faire avancer, par leurs écrits, la liberté de parole. Cette répression méthodique des voix dissidentes est en train de faire reculer de dix ans la cause de la démocratie dans le pays. Nous appelons les pays démocratiques à réagir pour enrayer cette dégradation", affirmé l'organisation.

Nguyen Tien Trung, membre actif du Parti démocratique au Viêt-nam, dissout entre 1986 et 2006, a été arrêté, le 7 juillet 2009, quelques heures seulement après avoir été renvoyé de l'armée, pour avoir refusé de prêter serment. Des policiers - conduits par le même officier qui a procédé à l'arrestation en juin dernier de l'avocat Le Cong Dinh - l'ont interpellé à son domicile de Ho Chi Minh-Ville. Il pourrait être inculpé au titre de l'article 88 du code pénal vietnamien.

Reporters sans frontières a interrogé des proches de Nguyen Tien Trung, âgé de 25 ans, qui ont tous certifié que ce blogueur actif jusqu'au début de son service militaire ( http://360.yahoo.com/blog-i3Ms.X8lfKiENe1VLHg8 ), n'a jamais été impliqué dans des activités hostiles à son pays. Diplômé de l'école d'ingénieur INSA de Rennes en 2007, il avait participé à la création de l'Association des Jeunes Vietnamiens pour la démocratie. L'un de ses amis a expliqué que le blogueur avait intégré les rangs du Parti démocratique du Vietnam, réactivé en 2007.

Cette arrestation serait liée au cas de Le Cong Dinh, avocat et auteur de nombreux textes sur la démocratie. Arrêté le 13 juin 2009 pour "complot en vue de renverser le gouvernement", Le Cong Dinh est détenu au secret. Le barreau de Ho Chi Minh Ville a décidé de le radier de ses listes.

Un autre militant du Parti de la démocratie au Viêt-nam, Tran Anh Kim, a été arrêté le 6 juillet pour "diffusion de propagande contre l'Etat".

Au moins onze journalistes et blogueurs sont détenus au Viêt-nam.

Dernier Tweet :

Supreme Court of #Pakistan to indict TV chief and anchor of @ARYNEWSOFFICIAL for contempt http://t.co/bLcebm4iUZ | @IFJGlobal