Pour une connexion sécurisée, cliquez ici. Si vous vous demandez toujours pourquoi le protocole HTTPS est si important, cliquez ici.

RÉGIONS:

Pham Minh Hoang condamné en appel à dix-sept mois de prison ferme et trois ans d'assignation à résidence

(RSF/IFEX) - Le 29 novembre 2011 - Reporters sans frontières prend note de la condamnation en appel, le 29 novembre 2011, du blogueur Pham Minh Hoang, à dix-sept mois de prison ferme. La peine a été réduite par rapport à celle prononcée en première instance, qui était de trois ans d'emprisonnement. Selon le jugement, le net-citoyen devrait être libéré le 12 janvier 2012, les quinze mois passés en détention provisoire étant déduits de sa peine.

"Si nous ne pouvons qu'être satisfaits d'une réduction de peine, nous condamnons cependant la continuation de son emprisonnement pendant presque deux mois et surtout la décision de l'assigner à résidence pendant les trois prochaines années. Cette peine va à l'encontre des principes énoncés par la Constitution vietnamienne", a déclaré Jean-François Julliard, secrétaire-général de Reporters sans frontières.

Les trois ans d'assignation à résidence, prononcés en première instance, ont en effet été maintenus. Lors de l'audience, le juge a affirmé avoir tenu compte de la "reconnaissance" par Pham Minh Hoang de "ses erreurs", de sa demande de clémence, et de son engagement à ne plus appartenir à un quelconque parti politique, faisant référence au parti pro-démocratique du Viet Tan. Le juge a également déclaré prendre en considération l'âge avancé de ses parents, tous deux nonagénaires, et vouloir "préserver les bonnes relations franco-vietnamiennes".

Dernier Tweet :

Report of Mexican citizen journalist's murder appears via her own twitter account http://t.co/tuTkEPdwxr | @pressfreedom #Mexico