Pour une connexion sécurisée, cliquez ici. Si vous vous demandez toujours pourquoi le protocole HTTPS est si important, cliquez ici.

RÉGIONS:

UN JOURNALISTE ANGOLAIS EST TROUVÉ MORT DANS LE ZAMBÈZE

Le Comité pour la protection des journalistes (CPJ), l’Association mondiale des journaux (AMJ) et Reporters sans frontières (RSF) rapportent qu’un journaliste angolais a été trouvé mort le 3 octobre dans le Zambèze, à proximité de la ville de Senanga, dans l’ouest de la Zambie. Antonio Paciencia, directeur de la “Radio Nacional de Angola” (RNA), était disparu le 30 septembre pendant une tournée qu’effectuaient les médias dans les camps de l’ouest de la Zambie, qui abritent près de 180 000 réfugiés angolais. La tournée des médias était organisée par le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR). Les circonstances entourant la mort de Paciencia demeurent obscures et font l’objet d’une enquête de la police zambienne. Selon RSF, l’inspecteur en chef de la police a déclaré que “le corps a été découvert intact, sans marques apparentes de blessures. On soupçonne un suicide, mais les choses pourraient changer après qu’on aura rassemblé davantage d’éléments de preuve.”

Paciencia s’était comporté “de manière étrange” pendant plusieurs jours, d’après une délégation participant à la tournée, qui a été interrogée par le CPJ. Le CPJ et RSF rapportent que Paciencia affirmait être suivi. Les rapports cités par le CPJ laissent entendre que, en tant que journaliste travaillant pour une station d’État, Paciencia courait un risque en participant à cette tournée dans des camps contrôlés par les partisans de Jonas Savimbi, chef du groupe rebelle angolais UNITA. L’AMJ, le CPJ et RSF se disent préoccupés de la mort de Paciencia et pressent les autorités zambiennes de mener une enquête en profondeur sur cette mort suspecte.

Dernier Tweet :

Linking access to information to protection of the environment in #Bangladesh http://t.co/OIq63Z24nM | @article19org