Pour une connexion sécurisée, cliquez ici. Si vous vous demandez toujours pourquoi le protocole HTTPS est si important, cliquez ici.

RÉGIONS:

Trois journalistes du quotidien gouvernemental "The Herald" licenciés pour leur collaboration avec Voice of America

(RSF/IFEX) - Robson Sharuko, Tendai Ndemera et Rex Mphisa, respectivement responsable du service des sports et journalistes sportifs du quotidien gouvernemental "The Herald", ont été licenciés, début février 2004, pour avoir collaboré avec la radio publique américaine Voice of America (VOA). D'après la Commission des médias et de l'information (Media and Information Commission, MIC), les journalistes auraient ainsi nuit à l'intérêt national. RSF demande la réintégration des trois journalistes et dénonce des blocages systématiques à la circulation de l'information avec l'étranger.

""The Herald" est pourtant le porte-voix du parti au pouvoir. Les autorités en arrivent à sanctionner leurs plus fervents partisans ! Par ailleurs, nous déplorons que la rédaction ait publié un article pour justifier et soutenir cette décision. Même les médias d'Etat semblent avoir peur des autorités. Nous demandons la réintégration des trois journalistes licenciés pour qu'ils puissent continuer à exercer leur métier", a déclaré RSF. "Ces licenciements sont représentatifs de la situation de la liberté de la presse au Zimbabwe. Tous les journalistes doivent se contenter d'écrire sur les "bienfaits" du Président. Aucune initiative n'est tolérée, parce qu'elle est considérée comme un danger pour le régime de Mugabe, qui se sent menacé par une pression internationale grandissante. Les autorités cherchent à couper les liens avec l'extérieur en empêchant la circulation de l'informations avec l'étranger", a-t-elle ajouté.

La MIC a fait savoir, dans un communiqué du 25 février, que la collaboration de journalistes zimbabwéens à VOA allait à l'encontre "de l'intérêt et de la sécurité nationale" du pays. La Commission a estimé que cette station "fait partie de ces médias qui ont répandu des mensonges sur ce pays ayant contribué à la détérioration de son image".

Par ailleurs, Pikirayi Deketeke, directeur de "The Herald", Innocent Gore, responsable de l'information du journal, et Tsitsi Matope, reporter, sont poursuivis en justice pour diffamation envers un des responsables du Zimbabwe African National Union Patriotic Front (ZANU-PF), le parti au pouvoir, suite à la publication d'un article l'accusant de détournement de fonds. D'après la loi sur la presse et la protection de la vie privée (AIPPA), ils risquent des peines de plusieurs années d'emprisonnement.

Dernier Tweet :

Prime Minister Modi bypasses mainstream media and takes to Twitter http://t.co/d9vYxy01hU | @IndexCensorship #India