RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

ACTION COMMUNE : "Jamais plus", disent les groupes de liberté d'expression

(IFEX-TMG) - Ci-dessous, une action commune des membres de l'IFEX-TMG :

Tunis, le 18 novembre 2005

"Jamais plus", disent les groupes de liberté d'expression

Alors que la deuxième phase du Sommet Mondial sur la Société de l'Information (SMSI) est sur le point de s'achever en Tunisie, les organisations des médias et de la liberté d'expression appellent de leurs voeux une enquête des Nations Unies sur les attaques contre les droits de l'Homme et la liberté d'expression qui ont eu lieu en Tunisie à la veille et pendant le SMSI.

Steve Buckley, Président de l'Association mondiale des radiodiffuseurs communautaires et du Groupe d'observation de la Tunisie (au sein de l'IFEX (IFEX-TMG), a déclaré : "Jamais plus un Sommet mondial des Nations Unies ne devrait se tenir dans un pays ne respectant pas ses engagements internationaux envers les droits de l'Homme et la liberté d'expression".

"Cette semaine à Tunis, à l'intérieur et à l'extérieur du Sommet officiel, nous avons été les témoins de graves attaques sur le droit à la liberté d'expression : harcèlement des délégués, attaques visant les journalistes et les défenseurs des droits de l'Homme tunisiens et étrangers, refus d'entrée dans le pays, blocage de sites web, censure de documents et de discours, annulation et interruption de réunions".

Face à ces attaques, c'est avec soulagement que nous constatons la réaffirmation des principes garantissant les droits de l'Homme et le droit à une expression libre dans le document final du SMSI (Tunis Commitment).

Le 30 septembre dernier, 37 pays ont appelé la Tunisie à faire du SMSI un Sommet en Tunisie, et non pas un Sommet sur la Tunisie. Les événements de la semaine ont jeté une lumière crue sur la situation des droits de l'Homme en Tunisie, mais également sur l'importance des droits de l'Homme et de la liberté d'expression dans la société de l'information dans le monde entier.

Nous appelons toutes les parties prenantes à s'assurer que les droits de l'Homme et la liberté d'expression trouvent leur place dans tous les mécanismes de suivi qui seront
mis en place, y compris le Forum sur la gouvernance de l'Internet. Nous nous engageons à travailler à la réalisation de cet objectif.

Cette semaine nous a également rappelé l'importance d'être constamment vigilant et le courage de ceux qui prennent la parole dans un contexte de répression et de censure. Dans ces conditions, nous nous félicitons de la décision des grévistes de la faim de Tunis qui ont mis un terme à leur mouvement aujourd'hui. Nous nous engageons à travailler avec eux et avec les autres défenseurs des droits de l'Homme courageux afin de continuer à surveiller les conditions dans lesquelles s'exerce la liberté d'expression en Tunisie.

Note aux journalistes :

Le groupe d'observation de la Tunisie (TMG) est une coalition de 14 organisations créée en 2004 pour suivre de près la liberté d'expression en Tunisie dans les mois qui conduisent au Sommet Mondial sur la Société de l'Information (SMSI) et dans les mois qui suivent. Ces 14 organisations sont toutes membres de l'Echange international de la liberté d'expression (IFEX), un réseau mondial de 64 organisations nationales, régionales et internationales engagées dans la défense de la liberté d'expression.

Les membres du TMG sont :

ARTICLE 19, Royaume-Uni
L'Association mondiale des journaux (AMJ), France
L'Association mondiale des radiodiffuseurs communautaires (AMARC), Canada
Le Centre PEN norvégien, Norvège
Le Comité des écrivains en prison du PEN international (WiPC), Royaume-Uni
La Fédération internationale des journalistes (FIJ), Belgique
Index on Censorship, Royaume-Uni
International Federation of Library Associations and Institutions (IFLA), Pays-Bas
Journalistes canadiens pour la liberté d'expression (CJFE), Canada
Journaliste en danger (JED), République démocratique du Congo
Media Institute of Southern Africa (MISA), Namibie
L'Organisation égyptienne des droits de l'homme (EOHR), Egypte
L'Union internationale des éditeurs (UIE), Suisse
World Press Freedom Committee (WPFC), États-Unis

Le groupe d'observation de la Tunisie de l'IFEX

Dernier Tweet :

#AsiaPacific Nov roundup: NGOs targeted, military abuses suppressed, #Ampatuan victims remembered #Malaysia #Burma https://t.co/jHhB89G5zE