RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

CONFÉRENCE À PARIS SUR LA SITUATION DE LA PRESSE PENDANT LES OLYMPIQUES DE PÉKIN

Êtes-vous un journaliste qui prévoit couvrir les Jeux Olympiques de cet été mais qui ne sait pas de quelle liberté il jouira pour faire son travail? Découvrez-le à une conférence internationale qui aura lieu à Paris le mois prochain, organisée par une coalition de groupes membres de l'IFEX et d'autres groupes de défense de la liberté de la presse.

Intitulée « Les Jeux Olympiques de Pékin 2008 : Faire gagner la liberté de la presse », la conférence, qui se déroulera les 18 et 19 avril, invitera un expert à présenter un aperçu des méthodes auxquelles la Chine a recours pour contrôler les médias, et des conditions que vont trouver les journalistes pour exercer leur métier pendant leur séjour.

Les séances porteront sur ces questions et sur d'autres comme « L'Internet de la Chine : Quelle liberté / Quelles limites? », « Commercer avec la Chine : Quels risques, quelles responsabilités, quelles possibilités? » et « Comment la Chine traite-t-elle avec les médias d'informations étrangers? »

Entre autres conférenciers, il y aura les autorités olympiques, des médias d'informations chinois et étrangers et des défenseurs des droits de la personne. Ne manquez pas les propos de Ching Cheong, un journaliste de Hong Kong reconnu coupable d'espionnage contre la Chine, et ceux de Gao Yu, a freelance un journaliste pigiste chinois et lauréat de la Plume d'Or de la Liberté décernée par l'Association mondiale des journaux (AMJ) et du Prix mondial de la Liberté de la presse de l'UNESCO, tous deux libérés récemment, qui vont parler de la façon dont la Chine contrôle la presse.

Les rédacteurs sportifs et autres journalistes qui s'intéressent à la Chine, surtout s'ils ont l'intention de couvrir les jeux de cet été, sont invités à s'inscrire à cette conférence gratuite, qui aura lieu à la Maison de la Chimie à Paris.

La conférence est organisée par une coalition de groupes de défense de la liberté de la presse, dont l'AMJ, le Comité mondial pour la liberté de la presse, Reporters sans frontières et le Comité pour la protection des journalistes, tous membres de l'IFEX, ainsi que de Human Rights in China et de Asia Presse.

Suivez la formulation du programme de la conférence à : http://www.beijing2008conference.com/home.php

(18 mars 2008)

Dernier Tweet :

Seven years after its revolution, Libya is losing its journalists https://t.co/uXnC21kb8k @RSF_inter… https://t.co/ERs12EkMtU