RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

INDEX ON CENSORSHIP HONORE DES CHAMPIONS DE LA LIBRE EXPRESSION

Le journaliste Arat Dink et le moine birman emprisonné U Gambira figurent parmi les lauréats des prix annuels 2008 de Liberté de la presse décernés par Index on Censorship. Ces récompenses rendent hommage à des personnes dans le monde qui apportent à la libre expression une contribution exceptionnelle.

Dink s'est vu attribuer par le groupe Index le Prix Guardian du Journalisme, qui reconnaît la détermination et le courage du journalisme qui présente souvent dans les médias un point de vue différent.

En tant que rédacteur en chef du journal en langue arménienne « Agos », Dink a immensément souffert pour le « crime » consistant à parler franchement du génocide arménien en Turquie. Son père, Hrant, qui était rédacteur en chef du journal avant lui, a été abattu après avoir accordé une entrevue sur le génocide. Arat lui-même a été condamné à un an de prison avec sursis pour avoir osé publier de nouveau les propos de feu son père.

Index on Censorship fait remarquer que « le courage d'Arat Dink, et de tous les autres membres du personnel d''Agos' face aux lois draconiennes qui limitent leur liberté d'expression, constitue une inspiration pour les journalistes du monde entier. En honorant Arat, nous commémorons aussi le travail de son père. »

U Gambira, qui dirige l'Alliance des moines de Birmanie (All Burma Monks Alliance), laquelle s'est trouvée à la tête des manifestations nationales de protestation de septembre dernier, a remporté le Prix Bindmans pour le droit et les campagnes (Bindmans Law and Campaigning Award). Il aurait été inculpé de trahison à la suite des manifestations et est détenu à la prison d'Insein à Rangoon.

Le site WikiLeaks, une ressource en ligne pour dénonciateurs anonymes et journalistes d'enquête, remporte le prix « Economist New Media Award » (Economist des nouveaux Médias) pour avoir résisté à la tentative d'une banque d'investissement pour le fermer.

Pour sa part, Francisco Goldman a remporté le prix T.R.-Fyvel du Livre pour « The Art of Political Murder: Who killed Bishop Gerardi? » (L'Art du meurtre politique : Qui a tué l'évêque Gerard ?), un récit détaillé de la recherche des assassins de l'évêque guatémaltèque Juan Gerardi.

Et le prix du Cinéma de Index on Censorship est attribué à « Ahlaam » (« Rêves »), l'histoire de trois âmes brisées à Bagdad, en Irak, à la suite du départ de Saddam Hussein.

Pour plus de précisions, aller à : http://www.indexoncensorship.org/?p=350

(13 mai 2008)

Dernier Tweet :

Africa Check tracks progress on 10 key promises made during their campaign, by governments in Nigeria, South Africa… https://t.co/mKOYsTqlgN