RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

LES RÉCOMPENSES D'AMNISTIE RECONNAISSENT LES JOURNALISTES PERSÉCUTÉS

Amnesty International du Royaume-Uni a rendu hommage aux journalistes persécutés du monde entier lors de sa cérémonie annuelle de remise de récompenses dans le monde des médias, qui s'est déroulée le 17 juin à Londres.

L'ancien rédacteur en chef d'hebdomadaire politique « Al-Shora », du Yémen, Abdulkarim al-Khaiwani, a remporté le prix spécial 2008 du Journalisme des droits de la personne pratiqué sous les menaces. À peine une semaine plus tôt, Al-Khaiwani a été condamné à six ans de prison à cause de sa couverture des affrontements armés qui se sont produits dans la province de Sa'da, dans le nord du Yémen.

Le directeur d'Amnesty-RU, section médias, Mike Blakemore, a déclaré : « Notre message est simple : aucun journaliste, où que ce soit dans le monde, ne doit être attaqué ou emprisonné parce qu'il fait son travail. »

Parmi les finalistes se trouvait Aqil Khalil (Xalil), correspondant du journal « Azadliq », d'Azerbaïdjan, qu'Amnesty considère comme courant des risques à cause de son type de journalisme. En mars 2008, Khalil a été poignardé à la poitrine et gravement blessé par quatre inconnus. D'autres journalistes d'« Azadliq » ont aussi été agressés et le journal a été la cible d'actions soutenues par le gouvernement qui visent apparemment à le réduire au silence.

Le prix des nouveaux médias d'Amnesty International a été décerné à titre posthume à la journaliste irakienne Sahar al-Haideri, abattue quelques semaines à peine après que l'Institute for War and Peace Reporting (IWPR) eut publié sur son site web son article intitulé « Un "meurtre pour l'honneur" rallume les craintes d'un nouveau conflit en Irak ».

Alan Johnston, qui a remporté la récompense d'Amnesty pour la radio l'an dernier, le jour même où il était libéré de captivité à Gaza, a déclaré que Al-Khaiwani « est un homme qui a déjà enduré les horreurs de la prison à cause de sa position. Malgré cela, il est déterminé à continuer son travail et il vient, bien sûr, d'être à nouveau jeté en prison. C'est un geste courageux. »

Revenant sur son enlèvement et sa propre détention, Johnston a dit « j'ai énormément bénéficié d'un extraordinaire élan de soutien du public lorsque j'étais en captivité, et j'en serai toujours reconnaissant. Mais bien sûr il y a tellement de journalistes dans des pays comme l'Irak, le Sri Lanka et les Philippines, qui passent en très grande partie inaperçus du monde extérieur et qui subissent des pressions extraordinaires. »

Les articles d'Al-Khaiwani publiés dans « Al-Shora » critiquent la politique du gouvernement dans le nord, où depuis 2004 des centaines de personnes auraient été tuées ou déplacées de force. Le gouvernement refuse aux journalistes et à presque tous les observateurs indépendants l'accès à la région, et il maintient un degré de censure élevé. Al-Khaiwani est harcelé depuis des années, remarque Amnesty, et cela comprend la détention, les passages à tabac, l'intimidation et les menaces de mort.

Prenant la parole peu de temps avant d'être emprisonné, Al-Khaiwani a déclaré : « Les autorités du Yémen tentent de me faire taire et elles semblent même disposées à m'enfermer pour que je me tienne tranquille. Je n'ai certainement pas l'intention d'aller de nouveau en prison juste parce que je fais mon travail de journaliste, mais en même temps je ne suis pas prêt à me censurer pour avoir la vie plus facile. »

Parmi les autres lauréats du secteur des médias, on compte Xan Rice, du journal « The Guardian », Al Jazeera anglais, « The Times », l'IWPR, BBC Scotland (télévision), « Live » (magazine du « Mail on Sunday »), « Newsweek », Radio 4 et ITV News. Le groupe Index on Censorship, qui est membre de l'IFEX, a été honoré pour sa couverture de la liberté des médias en Russie.

Consulter les sites suivants :
- Récompenses d'Amnesty International UK : http://tinyurl.com/64p8p8
- Lettre du CPJ à propos de Khalil : http://tinyurl.com/5tyqhu
- Restrictions imposées à Khalil : http://tinyurl.com/4blvpx
- Peine imposée à Al-Khaiwani, son appel et son blogue : http://tinyurl.com/5mw7n3
(Photo de Al-Khaiwani courtoisie de Worldpress.org)

(24 juin 2008)

Dernier Tweet :

Malaysia: Repeal of Anti-Fake News Act must be followed by broader reforms https://t.co/5RvDjPffuC @Article19Msia… https://t.co/aHLuG8ZZO9