RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

UN REPORTER GHANÉEN ET UN PIGISTE AMÉRICAIN REMPORTENT LES PRIX KURT SCHORK

Un reporter ghanéen clandestin qui a dévoilé une affaire compliquée de trafic humain et un pigiste américain déporté du Pakistan sont les lauréats des Prix Kurt Schork du Journalisme international de cette année.

Anas Aremeyaw Anas, reporter d'enquête auprès d'un journal ghanéen indépendant, a remporté dans la catégorie du journaliste local pour son travail d'enquête clandestine sur le trafic d'êtres humains. À la suite de son enquête sur un important réseau de trafic d'êtres humains à Accra, 17 fillettes nigérianes, qui devaient être vendues pour la prostitution en Europe et aux États-Unis, ont été rescapées. Les juges ont déclaré que son travail constituait un bon exemple de « journalisme qui apporte un vrai changement, pour le mieux ».

Pour sa part, Nicholas Schmidle a remporté la première place dans la catégorie journaliste pigiste pour ses reportages sur l'insurrection tribale au Pakistan et le long de la frontière entre le Pakistan et l'Afghanistan, ainsi que sur l'influence de l'Iran dans l'ouest de l'Afghanistan. La publication dans le « New York Times » de son article « Next-Gen Taliban » (La prochaine génération de talibans), point culminant de près de deux ans de reportages sur les talibans du Pakistan, a mené le gouvernement à le déporter, avec sa femme, hors du pays deux jours après sa parution.

Lancés en 2001 après que le reporter pigiste Kurt Schork eut été tué en Sierra Leone tandis qu'il se trouvait en mission pour Reuters, les Prix Schork honorent l'excellence et le courage chez les journalistes pigistes qui rapportent la nouvelle dans les zones de crises et en transition. Les récompenses de cette année ont été présentées aux lauréats le 20 novembre à Londres, au Royaume-Uni; la soirée s'est poursuivie par une discussion en table ronde sur le thème « Qui se préoccupe encore des nouvelles de l'étranger ? »

Les prix sont financés par la Kurt Schork Memorial Foundation (Fondation commémorative Kurt Schork) et sont gérés par l'Institute for War & Peace Reporting (IWPR).

Pour plus de renseignements sur les journalistes et pour prendre connaissance des reportages primés, aller à : http://tinyurl.com/5ukao2 ou communiquer avec : vanessa (@) iwpr.net

(26 novembre 2008)

Dernier Tweet :

Tep Vanny has been unjustly detained for two years as of today, for defending the human rights of her fellow Cambod… https://t.co/YGrdL4TSyw