RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

UN CRITIQUE DE MUGABE REMPORTE LA PREMIÈRE ATTRIBUTION D'UN PRIX EN ART

Un dramaturge zimbabwéen, qui conteste très souvent le régime de Robert Mugabe a remporté le Prix de la Liberté de créer, décerné par ARTICLE 19 et le groupe artistique philanthropique ArtVenture.

Cont Mhlanga a remporté le prix inaugural de 50 000 $ pour sa pièce « Le Bon Président ». Cette satire politiquement chargée dépeint un dictateur africain qui règne sur le Zimbabwe depuis 27 ans depuis l'accession du pays à l'indépendance, en 1980.

Mhlanga est un critique acerbe de Mugabe, et son oeuvre est interdite par le régime. D'après les dépêches, Mhlanga a remis la moitié de sa bourse au Women of Zimbabwe Arise Group, une organisation de défense de l'égalité des droits des femmes.

Parlant à partir du Zimbabwe, Mhlanga a déclaré « je suis extrêmement honoré qu'on reconnaisse mon travail. Cette récompense n'est pas uniquement pour moi, elle est pour les artistes qui sont maltraités parce qu'ils travaillent avec moi, et une récompense pour le théâtre national ».

Le prix a été créé afin d'honorer des artistes qui défendent chèrement sur le plan personnel leur liberté d'expression.

Le deuxième prix est allé au Théâtre Libre du Bélarus, un projet clandestin fondé en 2005 comme moyen artistique de résistance à la censure. La chanteuse pakistano-norvégienne et militante des droits de la personne Deeyah, surnommée « la Madonna musulmane », est arrivée troisième.

Le satiriste birman Zarganar, condamné récemment à 45 ans de prison pour être venu en aide aux victimes du cyclone Nargis, s'est vu attribuer le Prix de l'Artiste emprisonné, qui est accompagné d'une bourse de 25 000 $.

Le prix de la Jeunesse, doté d'une bourse de 25 000 $, est allé à City of Rhyme, un groupe hip-hop de 14 personnes originaires du nord du Brésil, dont les paroles condamnent la violence.

Pour plus de renseignements, y compris pour voir la couverture médiatique des récompenses, aller à ARTICLE 19 : http://tinyurl.com/7pm4z4

(Photo : Cont Mhlanga)

Dernier Tweet :

Abraji registra más de 130 casos de violencia contra periodistas en el contexto político-electoral… https://t.co/0Bw1MLAnx4