RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

L'INSI DONNE DE LA FORMATION EN SÉCURITÉ AUX JOURNALISTES LOCAUX

Surmonter les enlèvements. Traverser les postes de contrôle. Foules hostiles. Ce ne sont là que quelques-uns des aspects que l'International News Safety Institute (INSI) a couverts ce mois-ci dans ses toutes premières séances de formation en sécurité destinées aux journalistes afghans qui travaillent dans des conditions dangereuses.

En tout, 46 travailleurs des médias et pigistes de tout le pays - huit d'entre eux sont des femmes - qui ont pris part à Kaboul à un atelier de deux jours pendant la première semaine de novembre. L'atelier s'est penché sur une variété de questions particulières au pays et liées à la sécurité, depuis la planification d'un reportage jusqu'à la sensibilisation aux questions de balistique. Les participants ont aussi appris les techniques de premiers soins et ont reçu leurs premières trousses de premiers soins.

L'Afghanistan est l'un des pays les plus dangereux du monde pour les journalistes. D'après l'INSI, 21 journalistes et travailleurs des médias ont perdu la vie en Afghanistan depuis 1996, quatre d'entre eux ayant été tués cette année.

Le projet bénéficie de l'appui du Ministère des Affaires étrangères de Finlande, de la Fondation finlandaise pour les médias, la communication et le développement, de l'Union européenne de radiodiffusion, du journal « The Guardian », de la BBC et de l'Associated Press Television.

L'INSI a donné gratuitement de la formation en sécurité à 731 journalistes et employés de soutien dans 16 pays.

Pour plus de renseignements sur la formation offerte par l'INSI, communiquer avec Sarah de Jong, Chef de projet, à : [email protected] ou aller à : http://www.newssafety.com/

(27 novembre 2007)

Dernier Tweet :

Malaysia's new government urged to abolish "Anti-Fake News" act https://t.co/t7hr8HNZeC "This is the time for the g… https://t.co/ymijZhAh4C