RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

UN JOURNALISTE EST CONDAMNÉ À MORT POUR BLASPHÈME

Un jeune journaliste d'Afghanistan vient d'être condamné à mort pour blasphème, rapportent Reporters sans frontières et des sources locales.

Sayed Parwiz Kambakhsh, étudiant en journalisme de 23 ans et reporter au journal « Jahan-e Naw » (« Le Nouveau Monde »), s'est vu condamner à la peine de mort le 22 janvier à l'issue d'un procès tenu à huis clos et en l'absence d'avocats pour le défendre, dit RSF.

Kambakhsh a été arrêté en octobre 2007 pour avoir distribué de la documentation qualifiée par les autorités d'anti-islamique. Il a donné à des amis un article disant que le prophète Mahomet ne connaissait pas les droits des femmes. Il a aussi été inculpé de possession de livres anti-islamiques et d'avoir amorcé des débats anti-islamiques en classe.

Le frère de Kambakhsh, l'éminent journaliste Sayed Yaqub Ibrahimi, travaille pour l'Institute of War and Peace Reporting (IWPR) et il a été récemment la cible d'attaques en raison de reportages qu'ils a fait paraître dans lesquels il critiquait certains responsables locaux et des seigneurs de guerre. Le Comité pour la protection des journalistes (CPJ), Reporters sans frontières (RSF), l'IWPR et des sources afghanes affirment craindre que les accusations portées contre Kambakhsh ne constituent qu'un prétexte pour forcer son frère à mettre fin à ses reportages.

Joignez-vous à un appel international et faites parvenir un message pour exiger la remise en liberté immédiate de Kambakhsh, sur KabulPress.org : http://tinyurl.com/2pnthj

Pour plus de renseignements sur cette affaire, consulter les sites suivants :
- RSF : http://www.rsf.org/article.php3?id_article=25154
- CPJ : http://tinyurl.com/2vr8sj
(22 janvier 2008)

Dernier Tweet :

Australia: A campaign featuring some of Sydney’s best-known actors and leading theatre producers has been launched… https://t.co/0nbs7EXPeV