RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

Un journaliste britannique en mission avec l'armée américaine tué et son confrère gravement blessé

(RSF/IFEX) - "Nous exprimons nos plus sincères condoléances aux proches et collègues de Rupert Hamer, correspondant de l'hebdomadaire britannique "Sunday Mirror", décédé le 9 janvier 2010, à la suite de l'explosion d'une bombe au passage du véhicule militaire où il se trouvait, alors qu'il était en reportage en mission avec l'armée américaine, dans la province du Helmand (Sud-Ouest). Nos pensées vont également à son confrère, Philip Coburn, gravement blessé, et nous espérons que ses jours seront rapidement hors de danger", a déclaré Reporters sans frontières.

"La recrudescence des violences aveugles, dont les journalistes sont aussi victimes, est l'un des dangers principaux auxquels sont confrontés les reporters en Afghanistan. Cette mort tragique rappelle que, quotidiennement, des professionnels des médias risquent leur vie pour nous informer. Elle souligne également que le journalisme 'embedded', malgré les risques présents, est devenu l'un des seuls moyens à la disposition de ceux souhaitant couvrir cette guerre au plus près", a poursuivi l'organisation.

"Ces faits sont survenus seulement dix jours après la mort de la journaliste canadienne Michelle Lang dans des conditions similaires. La reporter du "Calgary Herald", âgée de 34 ans, était elle aussi en mission dans le Sud afghan, avec des forces armées (canadiennes) lorsqu'un engin explosif s'est déclenché au passage du véhicule la transportant. C'est une série noire", a conclu Reporters sans frontières.

Selon les autorités britanniques, le correspondant de l'hebdomadaire du dimanche "Sunday Mirror" pour les questions de Défense, Rupert Hamer, (39 ans, père de trois enfants) serait le premier journaliste britannique tué en Afghanistan. Celui-ci et son confrère Philip Coburn (43 ans) ont été victimes, le 9 janvier 2010, de l'explosion d'un engin explosif non loin de la ville de Nawa, qui a coûté la vie à un soldat américain et un militaire afghan et blessé grièvement quatre autres soldats américains.

Les réactions sont nombreuses depuis l'annonce de l'incident. Le Premier ministre britannique, Gordon Brown, et le ministre de la Défense, Bob Aisnworth (qui avait été accompagné par Philip Coburn lors d'un voyage dans le pays) ont notamment rendu hommage aux deux journalistes, saluant leur professionnalisme, leur courage et leur dévouement.

Depuis le 11 septembre 2001, 20 journalistes, dont 12 reporters étrangers, ont été tués en Afghanistan.

Dernier Tweet :

#FreeJournalistsKH: Cambodian journalists Oun Chhin & Yeang Sothearin remain in detention for treason & espionage… https://t.co/BjRiyYNu40