RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

Un journaliste britannique est tué dans une explosion

Un journaliste britannique a été tué par un engin improvisé le 9 janvier, tandis qu'il se déplaçait avec une unité du Corps des Marines des États-Unis, selon ce que rapportent Reporters sans frontières (RSF) et la Fédération internationale des journalistes (FIJ).

Rupert Hamer travaillait pour le « Sunday Mirror » de Londres; il est le premier journaliste britannique à perdre la vie en Afghanistan, dit RSF. Hamer est mort sur les lieux de l'explosion, dans la province de Helmand. Son collègue, le photographe Philip Coburn, a subi des blessures graves, indiquent la FIJ et RSF.

Hamer était un vétéran de la couverture des conflits, ayant travaillé en Irak; il en était à son cinquième séjour en Afghanistan, rapporte la FIJ. Un marine américain et un soldat afghan ont aussi perdu la vie.

« Son décès montre que l'Afghanistan demeure l'une des missions les plus dangereuses du monde pour les journalistes. Se déplacer avec l'armée ne réduit pas le risque pour les reporters. En effet, comme le montre cette tragédie, cela peut placer les journalistes directement dans la ligne de tir », dit la FIJ.

ADDITIONAL INFORMATION
Alertes liées au même sujet sur ifex.org


Dernier Tweet :

Philippines: Speak truth to power, keep power in check https://t.co/3JnxMnJ4WY "... the paramount duty of a free pr… https://t.co/hXI00qT2Bs