RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

Trois journalistes libérés après l'intervention du président Hamid Karzaï

(RSF/IFEX) - Le 24 septembre 2010 - Reporters sans frontières salue la libération des trois journalistes Hojatullah Mujadadi, Rahmatullah Naikzad et Mohammad Nadir, arrêtés au cours des derniers jours par l'ISAF et la police afghane. Le président Hamid Karzai avait demandé leur libération.

Nous sommes extrêmement soulagés que cette triple arrestation que nous avions qualifiée de "grave erreur", ait été résolue dans de brefs délais. Nous saluons l'engagement personnel du président Hamid Karzaï dans cette affaire.

Le 23 septembre, Hamid Karzaï avait chargé le ministre de l'Information et de la Culture de déployer les efforts nécessaires pour obtenir la libération des trois reporters interpellés à Ghazni, Kandahar et en Kapisa. Le même jour, le vice-ministre avait assuré à Reporters sans frontières que les autorités compétentes et l'ISAF avaient été approchées pour obtenir une solution heureuse pour les trois journalistes.

Le 24 septembre, l'ISAF a libéré Mohammad Nadir à Kandahar et Rahmatullah Naikzad à Ghazni après avoir procédé aux interrogatoires et vérifications de rigueur. Dans un communiqué, les forces étrangères en Afghanistan ont affirmé que les deux reporters de la chaîne Al-Jazeera, Rahmatullah Naikzad et Mohammad Nadir, avaient reconnu avoir régulièrement des contacts avec les taliban dans le cadre de leurs activités journalistiques. "Ils ont été libérés sans conditions", tient à préciser l'ISAF qui avait dans un premier temps accusé les journalistes de la chaîne de Doha d'être des propagandistes des taliban.

Les forces de sécurité afghanes ont libéré le même jour Hojatullah Mujadadi qui s'apprêtait à regagner la vallée de Kapisa où il dirige une radio locale.

Dernier Tweet :

Freedom on the Net 2018: "The Asia-Pacific region led the world in intentional internet disruptions, egregious crim… https://t.co/vz87Fe28ZI