RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

Journée mondiale de la liberté de la presse 2009 en Afrique

Éducation aux médias en action à un Centre communautaire multimédias à Koutiala, au Mali
Éducation aux médias en action à un Centre communautaire multimédias à Koutiala, au Mali

UNESCO

Pour la quinzième année d'affilée, l'Institut des médias d'Afrique australe (Media Institute of Southern Africa, MISA) rend public son lourd rapport, « So this is Democracy » (Alors, c'est ça, la démocratie), qui se penche sur la situation des médias en Afrique australe. Le MISA a recensé 163 alertes en 2008, les violations les plus graves étant survenues en Tanzanie - en particulier l'attaque à l'acide contre le journaliste Saed Kubenea du « Mwanahalisi ». Le gouvernement a plus tard interdit l'hebdomadaire parce qu'il aurait publié du matériel séditieux. Une méfiance similaire à l'égard des médias privés est à l'origine de la fermeture des médias au Lesotho et au Zimbabwe, dit le MISA. Le 3 mai, informez-vous sur d'autres violations notables en lisant la déclaration du MISA pour la Journée mondiale de la liberté de la presse et en téléchargeant le rapport ici : http://www.misa.org

L'Union des journalistes d'Afrique de l'Ouest (UJAO) reprend le thème de l'UNESCO - « médias, dialogue et compréhension mutuelle - en participant à des manifestations à Bamako, au Mali et à Dakar, au Sénégal, et en demandant des discussions entre le gouvernement et les médias en Afrique de l'Ouest. L'UJAO entretient beaucoup d'espoir que le dialogue contribuera à créer un environnement propice à l'expansion du secteur des médias, à « dépénaliser les délits de presse et à mettre fin aux assassinats, aux agressions, aux arrestations et à l'incarcération des journalistes. » Voir à : http://www.ujaowaja.org

La Fondation pour les médias en Afrique de l'Ouest (Media Foundation for West Africa, MFWA) s'associe à l'Association des journalistes du Ghana (Ghana Journalists Association) afin d'instaurer un dialogue entre le gouvernement et les médias. Le 4 mai, des défenseurs de la liberté de la presse comme Kwame Karikari, directeur général de la MFWA, et les présidents des associations de journalistes, d'éditeurs de journaux et de radiodiffuseurs indépendants du Ghana, pourront échanger leurs vues avec la Ministre de l'Information, Zita Okaikoi, à l'occasion d'un symposium au Centre international de la presse du Ghana (Ghana International Press Centre) à Accra. Deux jours plus tard, le 6 mai, d'autres discussions vont se dérouler et porteront sur la façon de transformer la GBC - Ghana Broadcasting Corporation - en un « véritable radiodiffuseur à titre de service public ». Aller à : http://www.mediafound.org

Inquiète de l'intolérance grandissante à l'égard du journalisme indépendant et de la violence croissante dirigée contre les journalistes, l'Association des journalistes d'Afrique de l'Est (Eastern Africa Journalists Association) organise un atelier les 2 et 3 mai à Kigali, au Rwanda. L'Institut des médias du Kenya (Media Institute) et le Syndicat national des journalistes somaliens (National Union of Somali Journalists), qui sont membres de l'IFEX, ne sont que quelques-uns des participants qui vont s'attaquer à la situation à laquelle sont confrontés les journalistes et les médias en Afrique orientale, notamment les questions de sécurité et les conditions de travail des journalistes, les normes d'éthique professionnelle, la place du journalisme d'enquête dans la région, ainsi que les médias comme outils de dialogue et de réconciliation. Courriel : moise (@) eaja.org ou omar (@) nusoj.org

Le Syndicat national des journalistes somaliens (National Union of Somali Journalists, NUSOJ) avait une bonne raison de célébrer cette Journée mondiale de la liberté de la presse : à la suite de sa conférence du 3 mai à Mogadiscio, le ministre de l'Information a dissous le Conseil des médias « non représentatif » et promis de revoir la loi « draconienne » sur les médias dans les prochaines semaines : http://www.ifex.org/en/content/view/full/102838/

Plus de 100 journalistes éthiopiens ont été contraints à l'exil. Un grand nombre d'entre eux se sont rassemblés pour former l'Association des journalistes de la presse libre d'Éthiopie (Ethiopian Free Press Journalists Association, EFJA). L'EFJA a mis le 3 mai à contribution pour attirer l'attention de la communauté internationale sur leur sort et pour faire pression sur le gouvernement pour qu'il lève l'interdit qui pèse sur la presse indépendante d'Éthiopie, dont une grande partie a été décimée en 2005 lors d'une brutale répression. Aller à : http://www.ifex.org/en/content/view/full/102852/

Il peut être vrai qu'à l'heure actuelle pas un seul journaliste n'est en prison en République démocratique du Congo, mais cela ne signifie pas que la presse congolaise n'est pas exposée aux menaces, aux pressions et à la censure, surtout avec la montée des tensions ethniques à travers le pays. On a déjà recensé 31 violations cette année, dit JED. En temps de paix fragile, JED a organisé deux manifestations à Mbandaka et à Likasi qui mis à l'épreuve le thème du dialogue et de la compréhension mutuelle défendu par l'UNESCO. Aller à : http://www.ifex.org/fr/content/view/full/102840

Au Nigeria, le projet de loi sur la liberté de l'information est pendant devant la législature depuis dix ans, ce qui est proprement stupéfiant. Cette année, le groupe Media Rights Agenda a joint ses forces à celles du Centre d'Information des Nations Unies pour organiser le 4 mai à Lagos une conférence d'un jour centrée sur l'importance d'un flux dans les deux sens de l'information entre le gouvernement et les citoyens, par l'entremise des médias, bien sûr : http://mediarightsagenda.org/wpfd2009.html

Le Centre pour l'étude des médias et l'édification de la paix (Center for Media Studies and Peace Building, CEMESP) a rappelé les défis récents posés à la libre expression au Libéria, depuis la fermeture de médias populaires jusqu'aux retards inutiles mis à adopter des lois sur les médias. Qui est à blâmer ? Il n'est pas étonnant que bien des doigts désignent le gouvernement : http://www.ifex.org/en/content/view/full/102814/

Dernier Tweet :

There have been more than 900 violations of journalists’ rights and attacks on media carried out against Palestinia… https://t.co/y3W46suw0x